Affichage des articles dont le libellé est conseil. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est conseil. Afficher tous les articles
7 janvier 2020

Comment régler / optimiser une courbe de chauffe

Aujourd'hui, une installation de chauffage performante, confortable et économique devrait obligatoirement être pilotée par une régulation utilisant une courbe de chauffe ou dite encore sur « loi d'eau ». Il est ainsi vraiment navrant d'entendre encore, de la bouche même de certains installateurs, qu'avec une sonde extérieure pour des radiateurs (même dimensionnés « au plus juste ») les habitants vont avoir froid en hiver !

Il n'est pas rare non plus de rencontrer des installations de chauffage possédant une telle régulation mais dont les capacités ne sont pas exploitées à leur maximum, bien souvent par incompréhension du fonctionnement, un mauvais réglage ou un manque de conseils avant-vente, entraînant alors bien souvent un inconfort pour les occupants (et une mauvaise image de cette régulation auprès du public), voir une surconsommation ...

22 mars 2015

Propane versus Fioul : la guerre (de communication) fait rage !

Le Comité Français du Butane et du Propane (http://www.cfbp.fr/) a lancé il y a quelques semaines une communication agressive auprès des professionnels du chauffage, dénigrant assez fortement les autres énergies et notamment le fioul. Suite à ces attaques injustifiées du propane, la filière fioul (http://www.solutions-fioul.fr/) a décidé de contre-attaquer ! Décryptage.


Il faut savoir que près de 4 millions de logements sont chauffés au fioul contre environ 516.000 au propane. C'est aussi environ 21% de maisons individuelles chauffées au fioul contre seulement 3% au propane. Les propaniers ont donc devant eux une belle possibilité de progression !

Chacun avançant ses arguments, difficile pour le consommateur de se faire une réelle opinion. Nous vous laissons néanmoins découvrir tout d’abord les arguments de chacun, puis notre analyse.

26 octobre 2014

Influence de la qualité de l’eau sur la durée de vie des chauffe-eau

L’eau est un élément qui nous semble si commune qu’on oublie souvent que des actions naturelles ou humaines peuvent en modifier sa composition, la rendant soit impropre à la consommation, ou agressive pour nos appareils électroménagers comme nos chauffe-eau.


En France, la qualité de l’eau est assez différente d’une région à une autre. D'une manière générale, l’eau a une minéralisation liée à la nature des sols qu’elle traverse durant son long parcours. C’est la raison pour laquelle elle est moins polluée « naturellement » dans les zones urbaines, où elle passe par des vastes réseaux d’assainissement et de filtrage avant d’être distribuée à tous les foyers, que des communes rurales de moins de 500 habitants où les équipements de filtrage et de distribution sont moins surveillés. Mais ce n’est pas d'une vérité absolue et il convient de connaitre la qualité de son eau pour sa commune.

Alors comment bien choisir son chauffe-eau électrique ou ballon d'eau chaude en fonction de la qualité de son eau et notamment sa dureté.

25 mai 2014

Loi « ALUR » : la sécurité électrique des logements renforcée

L’obligation d’évaluer les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et notamment des locataires se renforce avec la loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (dite loi « ALUR ») qui vient d’être validée en mars dernier.


Car les chiffres 2013 demeurent toujours aussi inquiétants :
  • le taux d’anomalies électriques constatées reste très élevé avec 60% des logements disposant d’une installation électrique de plus de 15 ans qui sont en insécurité électrique ;
  • la présence de matériels vétustes ou détériorés est constatée dans 47% des parties privatives (maisons ou appartements) et 83% des parties communes ;
  • 30% des incendies sont d’origine électrique (80.000 répertoriés en France) ;
  • 4.000 personnes sont victimes d’une électrisation grave.

29 avril 2014

Calcaire : quel est la dureté de mon eau ?

80% du territoire français a aujourd'hui une eau calcaire. Or le calcaire engendre souvent de nombreux problèmes ou pannes. Les dépenses en réparation ou en remplacement de matériels s'accumulent progressivement, avec aussi une consommation énergétique anormale.

Malheureusement, beaucoup de personnes ignore la teneur en calcaire de leur eau délivrée à leur domicile, et alimentent leurs appareils domestiques (chaudière, chauffe-eau, machine à laver, ...) avec une qualité d'eau non recommandée voir non autorisée par les fabricants, entraînant la perte de leur garantie constructeur.

Il existe néanmoins une méthode simple et rapide pour connaître ou déterminer rapidement la dureté de son eau.

11 janvier 2014

Comment bien entretenir son poêle à granulés bois ?

Les poêles à granulés bois ont le vent en poupe ! De plus en plus de français y ont recours, permettant par exemple d’allier facilement un peu d’énergie « verte » à son système de chauffage plus conventionnel. Néanmoins, il ne faut pas non plus oublier que ce système de chauffage requière aussi un entretien régulier minimal pour vous permettre de bénéficier longtemps et en toute sécurité d’un appareil performant.


Nous vous proposons dans cet article de découvrir toutes les « bonnes pratiques » d’entretien pour votre poêle à granulés bois (valable bien entendu aussi pour un poêle à bois bûches).

Comment dimensionner et choisir un radiateur sur boucle d’eau chaude

Lorsqu'on souhaite remplacer, changer ou ajouter un ou plusieurs radiateurs de chauffage central sur boucle d’eau chaude, il est nécessaire de vérifier plusieurs points pour déterminer et choisir le nouveau modèle.


Les 2 critères les plus importants auquel il faut répondre sont notamment les déperditions thermiques de la pièce où sera installé le radiateur et le régime d’eau avec lequel le radiateur devra fonctionner.

5 janvier 2014

Où et comment installer correctement un détecteur de monoxyde de carbone CO

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz inodore et incolore. Ainsi, le CO peut agir sur vous ou sur les autres membres de votre famille avant même que vous n'en ayez détecté sa présence. Le monoxyde de carbone est dangereux parce qu'il s'accumule rapidement dans le sang, réduisant la capacité de ce dernier de transporter l'oxygène dans l'organisme. Même une faible exposition au monoxyde de carbone peut causer des problèmes de santé graves. Les intoxications au monoxyde de carbone touchent environ 6.000 personnes chaque année et 300 décèdent.


Pour vous protéger d'une intoxication éventuelle si vous êtes équipés d’un appareil susceptible de dégager du CO (les appareils dit « étanches » comme les chaudières gaz à ventouse ne présente pas ce risque), il est recommandé (malheureusement pas d’obligation comme pour les DAAF) d'installer un détecteur de monoxyde de carbone, ce dernier devant être obligatoirement conforme à la norme EN 50291.

En revanche, ce détecteur ne vous servira à rien s’il n’est pas installé correctement ! En effet, l’idée d’écrire cet article nous est venue lorsqu’un client nous a communiqué l’endroit où il avait posé son détecteur « flambant neuf », à savoir sur le dessus de sa chaudière gaz, juste à côté de la buse des fumées !