Affichage des articles dont le libellé est adoucisseur. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est adoucisseur. Afficher tous les articles
11 février 2017

Adoucisseur BWT (PERMO) Premium proposé en kit « prêt à installer »

bwt adoucisseur aqa perla duo viseo volumeco

BWT France, l'une des plus importantes filiales du groupe « Best Water Technology » avec près de 600 collaborateurs et un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros, leader européen en solutions pour le traitement de l'eau (filtration, adoucissement, antitartre, désinfection, désembouage, eau osmosée …), lance une gamme d'adoucisseurs performants « prêts à poser » en toute simplicité !

Si la marque BWT ne vous parle pas forcément, peut-être que la marque française PERMO un peu plus en étant présente en France depuis près d'un siècle ! PERMO intervient ainsi sur trois marchés : l'habitat individuel, les bâtiments collectifs & tertiaires, et l'industrie. On la retrouve ainsi souvent au quotidien, même sans le savoir (ex. restaurant d'entreprise), avec une forte notoriété dans les domaines pointus tels que pour les eaux de consommation humaine (eau froide générale, eau chaude sanitaire, eau de boisson), les eaux des réseaux climatiques (eau de chauffage, eau glacée et circuits fermés) et les eaux utilisées dans les procédés industriels (aéronautique, agroalimentaire, pharmaceutique…).

Cependant la « vieille » marque PERMO, emblème du groupe BWT, va dorénavant progressivement s'effacer au profit de la marque « BWT » qui sera positionnée gamme « Premium ». La marque « CILLIT », appartenant elle aussi au groupe BWT, continuera quant à elle d'exister et sera destinée au milieu de gamme.

Pour marquer ce changement, BWT propose dorénavant ses adoucisseurs domestiques (ex PERMO) AQA (Perla, Perla Duo, Viseo) et VOLUMECO avec l'ensemble des accessoires de raccordement fournis, à savoir :
  • 1 by-pass « Multiblock » à une seule vanne : compacte et robuste (en laiton), elle se connecte directement sur le réseau et permet d'effectuer des prises d'échantillon pour mesurer la dureté de l'eau.
  • 1 filtre de protection BWT Cristal 4 équipé d'une cartouche 20μm
  • 2 flexibles de raccordement annelés

Ainsi « prêts à poser » selon les préconisations de la marque, les adoucisseurs BWT assurent une installation ultra simplifiée (et donc abordable même pour des bricoleurs), plus propre et surtout protégée et conforme aux règles de l'art. Il suffit notamment de simplement couper la canalisation d'arrivée d'eau générale, d'y insérer la vanne Multiblock, et de raccorder l'adoucisseur. La mise en service fabricant toujours incluse aussi gratuitement vous garantie enfin une installation contrôlée et réglée selon vos besoins.

Les adoucisseurs BWT conservent bien entendu toutes leurs fonctions avancées qui en font des adoucisseurs de référence pour ceux qui recherchent qualité et tranquillité ! (voir notre guide : comment choisir son adoucisseur)

Si vous souhaitez installer un adoucisseur qualité, retrouvez dès à présent l'ensemble des prix des nouveaux adoucisseurs BWT en vente seule et aux meilleurs prix sur notre site.

15 août 2014

Adoucisseur d'eau : tout savoir en 10 questions !

adoucisseur la vérité sur l'eau adoucie

Nous vous proposons de répondre aux 10 questions qui reviennent le plus souvent chez nos clients ou sur les forums internet sur l'adoucisseur et l'eau adoucie, afin de vous aider dans votre choix, mais aussi pour rétablir certaines vérités !

Car malheureusement, beaucoup de désinformations sont colportées, notamment par des personnes souvent mal attentionnées (comme des « vendeurs » uniquement d'anti-tartres - magnétiques - plus ou moins efficaces comme de vulgaires aimants à poser sur sa tuyauterie !), en tronquant par exemple les textes officielles pour les tourner à leur avantage, entretenant les idées reçues sur les adoucisseurs...

29 avril 2014

Calcaire : quel est la dureté de mon eau ?

80% du territoire français a aujourd'hui une eau calcaire. Or le calcaire engendre souvent de nombreux problèmes ou pannes. Les dépenses en réparation ou en remplacement de matériels s'accumulent progressivement, avec aussi une consommation énergétique anormale.

Malheureusement, beaucoup de personnes ignore la teneur en calcaire de leur eau délivrée à leur domicile, et alimentent leurs appareils domestiques (chaudière, chauffe-eau, machine à laver, ...) avec une qualité d'eau non recommandée voir non autorisée par les fabricants, entraînant la perte de leur garantie constructeur.

Il existe néanmoins une méthode simple et rapide pour connaître ou déterminer rapidement la dureté de son eau.

11 novembre 2012

Quelles marques d’adoucisseur d’eau choisir ?

Nos clients nous posent très souvent la question sur l’écart de prix important que l’on peut rencontrer avec un adoucisseur de GSB (Grande Surface de Bricolage), que l’on peut trouver sur internet, ou voir même chez des distributeurs de matériels professionnels, par rapport aux modèles que nous pouvons leur proposer tels ceux du leader européen du traitement d’eau BWT, intervenant à la fois dans le résidentiel, l’industrie ou le collectif, et commercialisant entre-autre la marque PERMO. Si ce dernier propose des produits à près de 2000 euros, et que nous les installons fréquemment depuis de très nombreuses années, c’est qu’il y a une raison !
 
Cette différence de prix s’explique notamment en grande partie par le fait qu’il est totalement impossible de comparer un adoucisseur issu d’un fabriquant (en l’occurrence français), qui développe et conçoit de A à Z ses produits (et qui a d’ailleurs obtenu une certification en ce sens) avec un adoucisseur assemblé (aussi connu soit-il), composé de différents organes pris ici ou là, tant en terme de qualité, de performances, de fiabilité ou de services après-vente !
 
Un adoucisseur est ainsi composé de 3 parties principales : un bac, une résine et une vanne. Sachant que le bac dans l’absolu reste qu’un simple container à sel, les 2 autres organes sont très importants. Or tout d’abord, il faut savoir que tous les assembleurs utilisent les mêmes vannes, toutes issues de 3 fabricants principaux APIC, AUTOTROL ou FLECK, toutes de même qualité moyenne … voir parfois médiocre pour certains modèles !  Ces vannes sont en généralement basées sur des phases de régénération en 5 ou 6 cycles (amenant une plus importante consommation d’eau et de sel, pour ensuite donner aussi une mauvaise réputation aux adoucisseurs !), alors que BWT Permo n’en utilise que 3 avec des cycles qui plus est optimisés en débit d’eau pour rendre le système économique, système qui a d’ailleurs fait une partie de sa réputation. Concernant les résines, là encore peu de fabricants différents de par le monde, mais les cahiers des charges peuvent être plus ou moins contraignant pour obtenir des résines spéciales à très haut rendement rendant l’appareil là encore particulièrement économique (voir l'article sur l'adoucisseur Viseo).
 
Ensuite, quid de la sécurité sanitaire (développement microbien) avec des adoucisseurs de grande distribution ? Permo a depuis très longtemps mis en place un ensemble de dispositifs permettant de garantir totalement la sécurité des utilisateurs :
  • Chloration par hydrolyse et mise en asepsie des résines
  • Purges automatiques de 2mn au bout de 48h sans soutirage
  • Régénération systématique au 1er soutirage si absence > 96h
  • Protection coupure de courant (pile de réserve de marche > 3 ans)
  • Anti-siphonage en cas de coupure d’eau
  • Contrôle de qualité du sel
  • Sécurité basse tension …

Tous ces dispositifs sont bien souvent absents (ou fonctionnent mal) sur des modèles assemblés, produits qui ne sont d’ailleurs pas homologués ACS (attestation de conformité sanitaire), ou qui usurpent sur l’emballage le logo ACS ! Ainsi, même si un assembleur vous indique qu’il choisit les « meilleurs » organes pour réaliser ses adoucisseur, c’est totalement faux … vu qu’il n’y en pas vraiment !
 
Enfin, la garantie est aussi pour rappel de 10 ans pour Permo notamment sur le corps, le bac, et la résine, mais aussi surtout de 5 ans sur le reste (notamment l’électronique) si l’installation de l’adoucisseur est réalisé par un installateur agréé, sachant qu’à nouveau Permo est un constructeur et qu’il dispose d’un réseau bien plus étoffé d’interlocuteurs qu’un simple revendeur local ou internet d’un produit assemblé : que se passera-t-il le jour où vous ne pouvez plus passer par ce revendeur pour x raisons (n’existe plus, mauvaises relations, etc…) et que vous êtes en panne ? Nous recevons quotidiennement des appels de personnes dans ce cas qui ne pouvant être dépannées, après s’être faites avoir, préfèrent dorénavant opter pour un produit disposant d’un suivi constructeur sérieux. Pour information, les pièces chez BWT sont disponibles pendant 20 ans ! Nous changeons des adoucisseurs Permo qui ont ainsi près de 30 ans … Lors d’interventions chez des clients, combien d’adoucisseurs sont aussi constatés à l’arrêt, le produit ne pouvant être dépanné ou ne donnant pas satisfaction (consommation d’eau et de sel importante) alors que la dureté de l’eau distribuée dans le logement dépasse allégrement les 28°f, endommageant ou faisant consommer plus d’énergie tous les appareils alimentés en eau (chaudière, chauffe-eau, lave-vaisselle, lave-linge, mitigeur, …) !
 
Plutôt que de faire confiance à des vendeurs sortis de nulle part (voir le lien vidéo en bas de page http://elyotherm.fr/traitement-eau/technique/bien-choisir-adoucisseur), adressez-vous de préférence à un réseau constructeur, disposant d’installateurs agréés officiellement et possédant un code NAF en adéquation avec l’installation d’équipements sanitaires ou de plomberie, notamment en termes de garanties. C’est une première règle qu’un client devrait suivre car c’est la preuve de l’existence de qualifications et/ou de diplômes par catégorie de corps de métier pour l’inscription au registre des métiers,  et de l’obligation de souscrire des garanties d’assurance particulièrement onéreuses et difficiles à obtenir (garantie décennale, garantie responsabilité civile professionnelle notamment).
 
En résumé, de par notre expérience terrain, sorti de Permo et Cillit (marques du groupe BWT), voire de Culligan pour certains de leurs produits, vous achèterez dorénavant un adoucisseur en toute connaissance de cause !
 
 
Note du rédacteur : pour répondre à certains détracteurs, aider et aiguiller des potentiels acheteurs qui ne sont pas du domaine à comparer des produits, en mettant notamment en avant seulement des différences techniques, afin qu’ils puissent choisir en toute transparence, n’est en rien du dénigrement. En outre, nous essayons à notre petit niveau de défendre une certaine image du bâtiment, bien souvent ternie par des pseudos « professionnels » ou autres « vendeurs de foire » qui faillissent notamment à leur devoir de conseils ou qui installent certains produits de piètre qualité, l’utilisateur final pouvant malheureusement très vite faire un amalgame…

7 octobre 2012

Calcaire : toutes les chaudières sont sensibles !


Que ce soit pour une chaudière, un chauffe-eau, une pompe à chaleur..., nous recommandons systématiquement à tous nos clients de les alimenter avec une eau de qualité, propre (sans limon / boues), et de les protéger aussi des effets néfastes du calcaire : surconsommation, pannes sur des organes pourtant robustes (circulateur, corps de chauffe), baisse de débit ...

Les produits « nouvelles générations » disposent d'organes plus fins (ex. tubulures, échangeur à plaques, corps de chauffe, ...) très sensibles à la qualité de l'eau et aux dépôts de tartre ou de boues, et ce quelle qu'en soit leur marque. Pour bénéficier de leur garantie, tous les fabricants de chaudières se couvrent aujourd'hui et exigent dans leur documentation utilisateur, d'une part un désembouage du circuit de chauffage lors d'un remplacement, ainsi qu'une alimentation en eau non calcaire (dureté aux alentours de 15°f), non corrosive, et non chargée.

De par le discours malhonnête de certains installateurs, clamant que LA chaudière qu'ils leur proposent est « la plus robuste du monde », certains de nos clients doutent malheureusement du sérieux de notre message et de nos conseils en matière de qualité d'eau. Surtout lorsqu'ils remplacent une chaudière de + de 20 ou 30 ans sans aucun problème de calcaire.

Et pourtant à nouveau, tous les plus grands constructeurs l'indiquent (certes de manière plus ou moins évidente) dans leurs documentations commerciales, tarifs ou manuels installateur/utilisateur : les produits ont bien évolués, nous ne sommes plus en présence de la « grosse » chaudière de d'antan , et les duretés des eaux distribuées ont parfois fortement augmentées ! Nous avons donc décidé d'écrire cet article pour aider nos clients à y voir un peu plus clair et remettre à leur place quelques idées reçues !

Voilà par exemple ce que l'on peut trouver dans les conditions de garantie de 3 grands fabricants de matériels de chauffage pour l'application de leur garantie constructeur :

Viessmann
La garantie ne s'étend pas aux dégâts provoqués par :
- les dépôts ou les précipitations de minéraux (i.e. calcaire), de boues ou autres corps étrangers ainsi que la corrosion causée par l'oxygène de l'air dissous dans l'eau de la chaudière
- une eau agressive (i.e. trop douce), un mauvais traitement chimique de l'eau de la chaudière, un remplissage des préparateurs avec de l'eau qui ne remplit pas les conditions minimales de l'eau potable ou qui a été mal traitée, un mauvais nettoyage mécanique d'un préparateur.

Saunier Duval (notice utilisateur ThemaPlus Condens réf. 0020078810_01 - 11/09 - page 8)
La garantie pièces constructeur ne couvre pas : les détériorations consécutives à des modifications de la nature ou de la pression inadéquate ou irrégulière de l'eau ou du gaz, de la qualité de l'eau (tels que par exemple, calcaire, entartrage, embouage...) où à un changement de caractéristiques de la tension d'alimentation.

Frisquet : même avec cette marque, que pourtant certains "professionnels" présentent comme proposant des produits totalement insensibles au calcaire, le fabricant vous recommande de protéger votre chaudière Frisquet ! Vous pouvez ainsi lire ceci en page 18 du manuel utilisateur Frisquet (à télécharger pour preuve !) :
Votre chaudière est peu sensible à l'entartrage, néanmoins lorsque les teneurs dépassent une certaine limite, le calcaire sera cristallisé. Il se crée un entartrage de l'échangeur sanitaire mais aussi des machines à laver, robinets, etc. On classifie les eaux selon leur teneur en calcaire :

- Moins de 12°f : Eau douce
- De 13° à 24°f : Eau dure
- Plus de 25°f : Eau très dure
Rappel : 1°f = 10 grammes de calcaire par m3 d'eau, 24°f = 240 grammes de calcaire par m3 d'eau

Mise en garde : Si vous habitez une région où l'eau est dure ([NDLR] donc déjà à partir de 13°f pour Frisquet !) ou très dure, il y a lieu de prévoir un dispositif éliminant ou limitant les effets néfastes du calcaire. Votre installateur vous conseillera sur les différents systèmes efficaces. Attention, un adoucisseur doit être régulièrement vérifié. Il est indispensable pour la santé des utilisateurs et la durée de vie des appareils de maintenir les paramètres physico chimiques à des valeurs minimum : TH 8°f - PH 7,5 - Chlorures < 50mg/l

Certains opposent aussi souvent la production d'eau chaude avec échangeur à plaques à la production ECS par serpentin (préparateur ECS), en indiquant aux clients que cette dernière serait insensible au calcaire. Il n'en est rien ! Certes si par exemple une Frisquet Hydroconfort vous ne respectez pas les préconisations fabricant en termes de qualité d'eau (dureté), vous n'aurez peut-être pas de panne immédiate / franche comme vous l'auriez avec un système à échangeur à plaques. Mais en revanche avec un échangeur non protégé, vous serez assuré de consomme tout simplement jusqu'à 30% de plus d'énergie pendant de nombreuses années avec un totalement entartré et ce sans vous en rendre compte ! Il faut savoir que 1mm de calcaire sur la surface d'un serpentin de ballon d'eau chaude entraîne environ une perte de rendement de 10% (20% pour 3mm, 35% pour 6mm, 50% pour 12mm !). Et le jour où vous vous en rendrez compte (forcément car à un moment vous n'aurez plus suffisamment d'eau chaude sanitaire tellement l'échangeur n'arrivera plus à passer la puissance pour chauffer l'eau), vous serez en plus obligé de faire réaliser un détartrage du ballon (plus ou moins facile suivant l'accessibilité) coûtant encore plusieurs centaines d'euros ! Et c'est donc pour cela qu'un fabricant sérieux comme Frisquet informe ses clients de la nécessité d'avoir une eau de qualité pour leurs produits !

A nouveau, il en va de même avec TOUS les fabricants (vous trouverez les mêmes indications dans leurs documentations) qui cherchent aujourd'hui tout simplement à se protéger (légalement et en terme d'image), subissant de plus en plus d'attaques en règles de clients par exemple sur le net pour la résistance au calcaire de leurs produits, les duretés de nos eaux ne faisant malheureusement que grimper dans certaines régions ! Or ils préviennent tous dans leurs notices. A l'installateur donc, d'informer avec sérieux son client et de faire respecter les préconisations fabricants ...

Car avec le notice utilisateur, vous êtes clairement mis en garde directement par le fabricant. Si on vous parle d'adoucissement d'eau, ce n'est pas forcément que vous êtes en présence d'un commercial cherchant à vous « fourguer » un adoucisseur ! Ainsi, lorsqu'un professionnel sérieux vous conseil sur l'importance de protéger votre installation, c'est que ce dernier connait les exigences constructeurs permettant de garantir les performances et le longévité à votre équipement, et d'être aussi certain de pouvoir bénéficier tout simplement de la garantie constructeur. C'est un devoir de conseils !

Voir aussi : Comment déterminer la dureté de son eau ?

29 juillet 2012

Permo VISEO : un adoucisseur intelligent et économique !

Avec plus de 300.000 adoucisseurs installés en France, le groupe BWT Permo est sans conteste le leader national du traitement de l’eau, et répond depuis plus de 90 ans aux attentes des utilisateurs les plus exigeants. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de recommander cette marque auprès de nos clients et de devenir partenaire agréé Permo.
Fruit d’une recherche permanente, Permo innove à nouveau en lançant le premier adoucisseur compact avec afficheur numérique déporté pour un contrôle à distance de son appareil. L’adoucisseur VISEO est ainsi un véritable concentré technologique pour les personnes devant s’équiper d’un adoucisseur, qui disposent par exemple d’une eau particulièrement dure pour leurs équipements, ou qui souhaite obtenir confort et économies avec les usages de l’eau.
Cet adoucisseur nouvelle génération VISEO a tout pour surprendre : afficheur numérique déporté, compacité hors normes, bac à sel sec, résines hautes performances, régénération proportionnelle, bio-system …
L’afficheur déporté permet ainsi de contrôler en permanence sa consommation d’eau et le niveau de sel de son adoucisseur.
Equipé de résines à très haut rendement (volume de seulement 5,4L), VISEO est un adoucisseur ultra-compact, bien plus petit qu’un adoucisseur à pouvoir de régénération équivalent (volume de résine de 16L) qui peut être alors installé bien plus facilement même dans des emplacements réduits (hauteur 600mm, largeur 358mm, profondeur 650mm).
Son bac à sel sec de grande capacité (30kg soit 2 sacs de sel) permet de limiter la consommation de sel et de tenir toute une année (pour une consommation d’eau de 300L/jour et un Th de 30°f) lui permettant d’être l’adoucisseur le plus économique en sel.
Doté du procédé « Bio-system », l’électrochloration des résines est systématique à chaque régénération pour une sécurité maximale (désinfection).
Intelligent, l’adoucisseur VISEO ajuste aussi la régénération à la consommation d’eau du foyer pour éviter tout gaspillage d’eau contrairement à certains produits du marché, le rendant un des adoucisseurs les plus économiques du marché.
Enfin, l’adoucisseur VISEO de qualité professionnelle bénéficie d’une garantie de 10 ans sur le corps, le bac à sel et les résines,  et surtout dispose d’une attestation de conformité sanitaire (ACS) tout en étant certifié « Origine France Garantie ».
Pour rappel, outre la protection de votre chaudière, chauffe-eau, échangeurs à plaques, robinetteries, canalisation, ... contre le calcaire, un adoucisseur vous permet aussi de générer :
  • de 15 à 45% d’économies par an sur la consommation en énergie pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage,
  • moins d’entretien et de réparations pour vos équipements de chauffage et sanitaires,
  • environ 140€/an d’économie avec moins d’usure prématurée sur les textiles,
  • moins 60% de produits lessiviers et anticalcaires.

19 février 2012

L'adoucisseur d'eau pour le traitement du calcaire

l'adoucisseur d'eau pour le traitement du calcaire

Les eaux destinées à l'usage domestique contiennent des minéraux comme le calcium et le magnésium qui caractérise la dureté d'une eau (TH = Titre Hydrotimétrique). Cette concentration de calcaire forme des dépôts de tartre qui sont à l'origine de nombreux problèmes (pannes, inconfort, entretien ménager fréquent, surconsommation de produits ...) sur les installations de chauffage et sanitaires.

Une eau dure et calcaire provoque des dégâts à la tuyauterie, à la robinetterie, et aux appareils de production d'eau chaude (chaudière, chauffe-eau, lave-linge, lave-vaisselle, cafetière …).

Le calcaire déposé sur la robinetterie et les parois de votre salle de bain et de votre cuisine ne s'enlève alors qu'avec des produits très agressifs qui terniront à la longue vos surfaces.

En outre, un dépôt de calcaire de 1mm sur des résistances électriques ou un échangeur entraîne une surconsommation d'énergie d'environ 7 à 15%. De plus, la durée de vie des éléments chauffants est également divisée par 3, le calcaire les agressant chimiquement.

Enfin la rouille, les entartrages et les dépôts jouent un rôle prépondérant dans la prolifération des germes et des bactéries (nids à légionelles) car d'une part, ils leur apportent des éléments nutritifs et des surfaces moins lisses favorisantes leur croissance, et d'autre part, ils les protègent en cas de traitements de désinfection.


La dureté de l'eau ou titre hydrotimétrique (TH) correspond à l'ensemble des sels dissous dans l'eau (hydrogénocarbonates, carbonates, chlorures, sulfates, calcium, magnésium, potassium et sodium). Ces 8 ions représentent 95% des substances dissoutes dans l'eau, d'autres éléments comme le fer, le cuivre, le zinc pouvant aussi influencer la dureté de l'eau. La dureté ne fait pas l'objet d'une norme et se mesure en France en degré français (°f). Pour simplifier, la dureté de l'eau de consommation courante est proportionnelle à sa teneur en calcaire et en magnésium. Un degré correspond à 4 mg de calcium ou 2.4 mg de magnésium par litre : une eau qui contient 120mg/l de calcium et 13mg/l de magnésium aura ainsi une dureté totale de 35,4°f (120/4 + 13/2,4). La dureté des eaux distribuées varie en général de 20 à 42°f. On distingue :
  • eau « très douce » : 0 < TH < 7°f
  • eau « douce » : 7 < TH < 15°f
  • eau « moyennement dure » : 15 < TH < 25°f
  • eau « dure » : 25 < TH < 42°f
  • eau « très dure » : TH > 42°f

Pour connaitre approximativement la dureté de l'eau qui vous est distribué, vous pouvez vous rendre sur le site http://www.sante.gouv.fr/eau-potable.html. Vous y trouverez pour votre commune un tableau avec la conductivité de votre eau à 25°C exprimée en micro siemens par cm (µS/cm). Dans des eaux douces ordinaires, une dureté de 1°f est proche de 20µS/cm. Cette méthode est imprécise mais elle permet déjà de faire une première approximation.


Il existe sur le marché divers types d'appareillages dont l'efficacité et la facilité d'utilisation ne sont pas toujours adaptées aux besoins d'une habitation conventionnelle. Ainsi, on peut trouver des :
  • anti-tartre électromagnétiques ou magnétiques dont l'efficacité peut être assez farfelue si vous ne choisissez pas des appareils certifiés. ELYOTHERM pour sa part est distributeur/installateur officiel de la solution GEMKA qui dispose d'un brevet international et d'une distinction au concours Lépine, preuve de son efficacité reconnue.
  • anti-tartre à action chimique par passage de l'eau sur des billes de polyphosphates ou de silicates : ce procédé n'est efficace en général que pour des eaux jusque 35°f et des températures inférieures à 70°C. Ce système se retrouve dans des systèmes de filtres à cartouches.
  • système à résine échangeuse d'ions, c'est-à-dire un adoucisseur : c'est le système le plus efficace pour une maison d'habitation ou pour des eaux très dures. Au contact de la résine, les ions calcium et magnésium, responsables de la dureté, sont totalement éliminés par adsorption sur celle-ci et remplacés par des ions sodium. Pour les adoucisseurs, attention là encore au modèles de certains réseaux « commerciaux » et privilégier des marques professionnelles telles que BWT PERMO ou CILLIT avec une conception et une fabrication françaises de qualité.

ATTENTION : un « adoucisseur au CO2 » n'est pas un adoucisseur !! Ce dispositif utilisant une bouteille de gaz de CO2 (gaz carbonique) usurpe (malheureusement là encore certainement pour tromper le consommateur !) le terme "adoucisseur". Cet appareil est ainsi bien à classer dans la famille des anti-calcaires qui permettent de rendre simplement le tartre moins adhérant sur les surfaces, mais qui ne changent en rien la dureté de votre eau !


Les adoucisseurs actuels sont des systèmes intégrés où la résine et le réservoir se retrouvent dans la même enceinte. La résine est un ensemble de petites billes sur lesquelles vient se fixer le sodium du sel régénérant, les ions calcium sont adsorbés en lieu et place des ions de sodium qui sont libérés dans l'eau. Lorsque tous les ions sodium ont été échangés (saturation), la résine ne peut reprendre son rôle qu'après avoir été régénérée par une solution saline concentrée et rincée afin d'éliminer la saumure.

La régénération et la régulation des vannes se fait automatiquement au moyen d'une électronique plus ou moins élaborée permettant d'optimiser la consommation de sel et d'eau. La régénération de la résine s'effectue au moyen de sel de cuisine. Il existe deux types de commande la provoquant: le système chronométrique qui permet de programmer la régénération sans tenir compte de la consommation en eau et le système volumétrique qui régénère la résine après utilisation d'un certain volume d'eau (système plus économique). L'adoucisseur doit être ainsi raccordé sur une évacuation vers l'égout permettant d'éliminer la saumure et les eaux de rinçage utilisées par les cycles de recyclage de la résine, ainsi que les trop-pleins éventuels de la cuve à saumure.

Un adoucisseur, en éliminant totalement les quantités de calcium et de magnésium présentes dans l'eau de distribution, modifie l'équilibre chimique de l'eau. L'eau peut alors devenir agressive tant vis-à-vis des dépôts préexistants que du métal des canalisations, et détruire le film protecteur de calcaire sur les parois intérieures des tuyauteries entraînant des problèmes de corrosion voire d'intoxication avec des anciennes canalisations en plomb. C'est pour ces raisons que tous les adoucisseurs sont munis d'une vanne de réglage de type by-pass afin de permettre un mélange de l'eau adoucie à une certaine quantité d'eau non traitée. Pour diminuer les risques de corrosion, il est ainsi conseillé de régler le by-pass pour disposer en finalité d'une eau aux alentours de 15°f.

Comme une eau adoucie s'enrichit en sodium puisque les ions calcium et magnésium responsables de l'entartrage sont remplacés par des ions sodium, principal constituant du sel de cuisine, elle peut ne plus répondre à la norme de potabilité en cas d'adoucissement excessif. Les personnes devant d'ailleurs suivre un régime sans sel doivent se renseigner auprès de leur médecin afin d'évaluer les incidences éventuelles ou remplacer leur eau de boisson par de l'eau en bouteille.

D'autre part, ce matériel n'étant pas stérile, la masse filtrante de résine peut devenir le siège de proliférations bactériennes. Celles-ci bien que sans risque pour la santé sont susceptibles de communiquer mauvais goût et odeur à l'eau. Afin d'éviter les proliférations bactériennes, la résine doit être régénérée régulièrement, le sel doit être conservé dans les conditions hygiéniques et ne pas être transvasé à la main, et la cuve à saumure doit être vidée et nettoyée au moins une fois par an. Dès lors, il faut veiller à bien vous faire expliquer la manière d'entretenir votre adoucisseur, à surveiller régulièrement le niveau de sel et la dureté résiduelle, et à faire inspecter annuellement l'adoucisseur par un professionnel qualifié, une mauvaise utilisation de l'adoucisseur pouvant être à l'origine d'une détérioration de la qualité chimique et bactériologique de l'eau.

La capacité de l'adoucisseur doit être calculée en fonction de la consommation en eau du ménage et du nombre d'entretiens recherché. Un adoucisseur contenant 10 litres de résine est à même d'adoucir environ 1000 litres d'eau entre deux régénérations. Adoucir le réseau d'eau froide n'est pas forcément nécessaire, hormis pour des questions de confort, car ce n'est en effet qu'aux températures supérieures à 60°C que l'entartrage commence à être problématique.


En conclusion, contrairement à tout autre procédé de neutralisation provisoire, l'adoucisseur par son échange ionique sur résines minérales élimine définitivement le calcaire de l'eau, et peut vous apporter de nombreux avantages si votre eau est trop calcaire :
  • avec une protection efficace anticalcaire, les coûts de détartrage, d'énergie et de réparation diminuent ;
  • les installations sanitaires et de chauffage sont ménagées et leur longévité effectivement accrue ;
  • en utilisant de l'eau adoucie pour le lave-linge, il est possible de réduire jusqu'à 50% la quantité de détergent et d'assouplissant (et de limiter les rejets dans l'environnement) tout en obtenant un linge est propre, doux, moelleux, plus résistant et aux couleurs éclatantes ;
  • l'eau adoucie élimine les dépôts et les traces de calcaire dans la baignoire, les parois ou les armatures de douche, les lavabos ou les WC, et empêche que se bouche les cartouches thermostatiques des robinets ou les gicleurs de la douche ;
  • l'eau adoucie est la meilleure base de soins du visage et du corps, la peau et les cheveux restant souples ;
  • votre installation est mieux protégées des proliférations bactériennes pour une hygiène dans les installations d'eau potable.

Pour en savoir plus, retrouver notre article « l'adoucisseur d'eau en 10 questions ».