11 septembre 2011

Guide technique du chauffe-eau thermodynamique CETD

Avec la nouvelle réglementation thermique, le chauffe-eau thermodynamique est une excellente solution permettant d’atteindre le seuil de consommation exigé par la RT 2012 dans les logements neufs, là où le chauffe-eau électrique traditionnel ne pourra plus être installé. De plus, même en rénovation, économiquement parlant, l’installation d’un chauffe-eau électrique (cumulus) n’est plus du tout intéressant : un chauffe-eau de 300 litres « standard » donne une consommation d’environ 300 euros/an quand un chauffe-eau thermodynamique réduit la consommation d'Eau Chaude Sanitaire à seulement 90 euros/an. Ainsi, grâce au crédit d’impôt actuel (36% en 2011 pour les modèles éligibles – lire arrêté du 30 décembre 2010, exigences sur les valeurs de COP), le retour sur investissement se situe à moins de 4 ans ! Enfin, dans le bilan énergétique de l'habitat BBC, les besoins de chauffage étant réduits, c'est le poste « eau chaude sanitaire » qui représente la plus grande part de la consommation annuelle et qui doit être optimisée.


Le chauffe-eau thermodynamique possède, en intégré ou en séparé (split), une pompe à chaleur (PAC), qui utilise et amplifie les calories extraits de l'air pour chauffer l'ECS en consommant un minimum d'électricité, et ceux selon 3 technologies : air ambiant, air extérieur, ou air extrait de la VMC. Dans le cas de la récupération des calories présentes dans l'air de la Ventilation Mécanique Contrôlée, le passage de cet air « chaud » au travers de l'évaporateur de la PAC du chauffe-eau thermodynamique permet d'obtenir des COP encore plus élevés et d'atteindre ainsi des niveaux de « très basse consommation ». C’est ainsi 20 fois moins de CO² rejeté qu’avec une énergie fossile, 70% d’économie d’énergie.

Les capacités des chauffe-eau thermodynamique sont en générale d’environ 270 litres afin de répondre sans difficulté aux besoins en eau chaude sanitaire d'une famille de 1 à 6 personnes. La priorité est toujours donnée au fonctionnement de la pompe à chaleur, l'appoint électrique ne prenant le relais et ceux automatiquement que si la pompe à chaleur ne suffit pas à assurer la chauffe totale de l’eau. En choisissant une marque fiable et reconnue (Atlantic Odyssée 2, Thermor Aeromax 2, Viessmann Vitocal 160-A, De Dietrich Kaliko, Aldes T-Flow 200, …), les produits sont silencieux et peuvent encore optimiser leur fonctionnement en heures creuses et réaliser des économies d’énergie supplémentaires sur la facture électrique.  L'échangeur-condenseur à double peau garantit qu'il n'y a aucun contact entre l'eau chaude sanitaire et le fluide frigorigène. Il limite également les risques d'entartrage.  Enfin, certains modèles sont équipés du système Anti-Corrosion Intégral (ACI) breveté Atlantic, pour une protection maximum contre la corrosion de la cuve.

Le chauffe-eau thermodynamique sur air neuf ou air ambiant

Dans cette configuration, tout comme pour l’aérothermie avec le chauffage (ex. Pompe à Chaleur air/eau ou air/air), le chauffe-eau thermodynamique récupère les calories disponibles dans l'air (température comprise entre -5°C et +35°C) pour chauffer l'eau sanitaire jusqu'à 62°C. Le chauffe-eau thermodynamique peut être placé dans des pièces non chauffées (cave, lingerie, garage, ...) d’au moins 20m3 et ceux sans gaine,  ou dans le volume chauffé avec des gaines sur l’air extérieur, et fonctionne toute l'année indépendamment des conditions climatiques extérieures et permet de réaliser d'importantes d'économies d'énergie par rapport au chauffe-eau électrique du fait du COP pompe à chaleur. Si le CETD est implanté dans des locaux tempérés (température supérieure à 5°C) comme un garage ou une buanderie, il pourra alors récupérer plus de calories, calories qui seraient normalement perdues, et atteindre un COP (Coefficient de Performance) de l’ordre de 3,7 (1kWh électrique consommé restituera 3,7kWh). Le temps de chauffe du ballon par la PAC est inférieur à 8 heures.

Le chauffe-eau thermodynamique en mode split système

Lorsque l’implantation (en terme de bruit, de place, etc …) d’un modèle avec PAC intégré n’est pas possible, notamment pour les logements de petite surface ne disposant pas de pièces dans le volume habitable pouvant accueillir un chauffe-eau équipé d'une pompe à chaleur, l’installation en split permet de disposer le chauffe-eau thermodynamique tout comme un chauffe-eau classique qui sera ensuite simplement relié à une unité extérieure (évaporateur) par des conduites frigorifiques comme avec un split-system de climatisation, sans la nécessité de connecter des gaines d’air sur le chauffe-eau.

Le chauffe-eau thermodynamique relié à la VMC

C’est un système 2 en 1, qui permet de remplacer une VMC traditionnelle. L’unité VMC est remplacée par le CETD qui assure à la fois une ventilation performante du logement (débit nominal variant de 37 à 153 m³/h) et la production d'eau chaude sanitaire. L’air chaud vicié est extrait grâce au ventilateur intégré dans le chauffe-eau thermodynamique, la pompe en profitant au passage pour récupérer les calories afin de chauffer l'eau dans le ballon. L'air vicié rafraîchi est ensuite rejeté à l'extérieur tout comme la VMC.  Le COP est ainsi optimum et constant (3,4 à 60 m³/h) tout au long de l’année.

Ergonomie

Les régulations des chauffe-eau thermodynamiques sont conçues pour être facile d'utilisation. L'utilisateur dispose en général de 3 modes pour régler le fonctionnement de l'appareil, avec le mode « AUTO » pour un confort maximal, « ECO » pour un maximum d'économies, et si un important besoin d'eau chaude survient, la fonction « BOOST » permettant l’enclenchement de la marche forcée de l'appoint électrique. Une fonction « ABSENCE » peut être présente pour réaliser des économies en cas d'absence prolongée, ainsi qu’un suivi de consommations (PAC/Appoint électrique).

Retour sur investissement du chauffe-eau thermodynamique

Avec le crédit d’impôt de 36% en 2011 et la TVA réduite à 5,5%, le cout global (achat + exploitation annuelle) pour un chauffe-eau thermodynamique au bout de 4 ans sera équivalent (2250 euros) à un chauffe-eau électrique de 300L (hors main d’œuvre). Un retour sur investissement très court !




Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...