9 octobre 2011

Une chaudière hybride gaz + PAC chez Bosch ELM Leblanc

ELM Leblanc (group Bosch) pourrait très bientôt proposer un générateur mural monobloc très compact (LxHxP : 600x890x492mm), ressemblant à une simple chaudière murale, associant à la fois une chaudière à condensation gaz et une pompe à chaleur air/eau de petite puissance. L’ensemble convient pour le chauffage sur boucle d’eau et la production d’eau chaude sanitaire instantanée ou par accumulation à l’aide d’un ballon.

La chaudière gaz naturel à condensation avec une évacuation ventouse possède une combustion modulante de 20 à 100% afin de s’adapter aux besoins réels tout au long de l’année, et délivre une puissance de 4 à 24kW pour un rendement de 109% sur PCI. La PAC quant à elle est animée par un moteur de 600W de puissance électrique pour un Coefficient de Performance (COP) jusqu’à 3,5. la petite puissance de la PAC permet d’éviter un surcoût sur l’abonnement électrique. Il permet aussi de rester en deçà du seuil des 2 kg de fluide frigorigène à partir duquel la réglementation devient beaucoup plus contraignante.

Contrairement aux pompes à chaleur « traditionnelles », l’innovation réside dans l’intégration dans la chaudière murale de l’évaporateur généralement appelée unité extérieure et installée dehors, permettant une simplification du circuit frigorigène par l’installateur. Bien que très compacte, l’ensemble pèse tout de même 110kg. Mais la pose s’effectue en deux temps, avec tout d’abord le bâti avec la chaudière gaz, puis l’ensemble pompe à chaleur. En revanche, le système disposant en son sein d’un circuit d’air puisé et rejeté à l’extérieur, l’installation nécessite deux orifices supplémentaires de 180mm, en plus du carottage pour la ventouse.

Le rendement de l’ensemble thermodynamique est calculé en temps réel par la régulation unique du système qui analyse en permanence la température extérieure pour adopter le meilleur scénario : chaudière seule (température inférieure à 4°C, chaudière et pompe à chaleur, pac seule (en mi-saison). En été, seule la pompe à chaleur est normalement sollicitée mais la chaudière peut assurer l’appoint si nécessaire. L’objectif de la régulation est dans tous les cas d’éviter la mise en fonctionnement de la PAC lorsque la température extérieure descend sous les 4°C et de s’affranchir ainsi du mode « dégivrage » qui s’opère par inversion du cycle thermodynamique et porte préjudice au rendement de l’appareil.

La commercialisation de ces générateurs hybrides devrait intervenir début 2012 pour ce système qui permettrait d’économiser entre 20 et 30 % d’énergie par rapport à une chaudière à condensation classique.


Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...