28 mars 2010

Entretien annuel de sa chaudière : obligatoire et utile !

entreien annuel obligatoire chaudière gaz fioul boisLa lutte contre les émissions polluantes dues au chauffage, mais aussi l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments ont poussé le législateur à instaurer une loi en 2009 (Décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 relatif à l'entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400kW) et de nouvelles normes afin que les modes de production de chaleur de type chaudière ne gaspillent plus l'énergie et polluent le moins possible. Cette loi s’applique à toutes les chaudières, que le combustibles soit gazeux (gaz naturel, propane), liquide (fioul), ou solide (bois).

Entretenir sa chaudière via un professionnel est donc une obligation légale (nul n'est sensé ignorer la loi !), mais qui vous amènera aussi des avantages : une chaudière bien entretenue consommera moins d'énergie (jusqu’à 12% selon l’ADEME), polluera moins et aura une durée de vie améliorée (selon l’ADEME, la durée de vie de votre chaudière est multipliée par trois et les pannes sont cinq fois moins fréquentes).

Cette révision se fait à l'initiative de l'utilisateur pour les logements individuels, c'est-à-dire les propriétaires occupants et aux locataires. Pour les équipements collectifs, cette obligation incombe aux propriétaires et aux syndics de copropriété.

Lors de cet entretien annuel, le professionnel vous remettra un justificatif (à conserver, en cas de problème avec votre logement, il pourra vous être réclamé notamment par votre assurance) indiquant les opérations qui ont été effectuées telles que :
  • le nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de l'extracteur, et de la veilleuse ;
  • le contrôle de la combustion ;
  • la vérification des débits de gaz ;
  • l'analyse des fumées ;
  • la vérification des dispositifs de sécurité ;
  • la vérification et le réglage des organes de régulation ;
  • le ramonage (si compris dans le forfait) des conduits de raccordement ;
  • le rappel des règles de sécurité de base (comme ne jamais boucher les ventilations).

L'entretien du brûleur est particulièrement important car c'est lui qui peut être à l'origine d'une surconsommation, d'un encrassement du foyer, et d'émission de monoxyde de carbone qui tuent chaque année de nombreuses personnes ! Car bien que les chaudières soient des appareils très sécurisés aujourd’hui, sur des produits mal entretenus, il se peut que les dispositifs de sécurité ne se déclenchent pas !

Malgré le caractère obligatoire de la loi, vous n’êtes pas n'êtes pas obligés de souscrire de contrat d'entretien, bien que cette formule soit une bonne solution pour ne pas avoir à vous soucier de l'entretien de votre chaudière et de sa maintenance. Ils vous garantissent un service après vente et un entretien réguliers de votre appareil, le professionnel ne pouvant toutefois prendre à sa charge un problème qui résulterait d'une mauvaise utilisation de votre part.

Les contrats d'entretien ont une durée variable, le plus généralement renouvelable par tacite reconduction tous les ans. Les services pris en charge par le professionnel sont précisés clairement dans le contrat, notamment les délais d'intervention en cas de panne, délais souvent plus courts dans le cadre d'un contrat d'entretien surtout en pleine période de chauffage où les services de maintenance sont débordés. Mieux vaut donc être prévoyant !

Un contrat d’entretien ne vous dispense pas au quotidien de réaliser quelques gestes simples pour préserver votre équipement :
  • Ne pas pousser la température de l'appareil au maximum ;
  • Abaisser la température lors des périodes d’absense ou la nuit à l’aide d’un programmateur ;
  • S’assurer que la pression est bien comprise entre 1,5 et 2 bar à froid ;
    Faire réparer immédiatement une fuite d'eau qui risquerait de corroder d’autres éléments de la chaudière.
Ainsi, si votre chaudière est de qualité (marque comme Viessmann, Frisquet, De Dietrich, Vaillant …) et que vous l’entretenez correctement, elle pourra durer une vingtaine d’années, voir plus.




Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...


5 commentaires :

  1. bonjour, existe-t-il un document "contractuel" pour un entretien annuel ? Sinon comment savoir que tout a été fait (contrôle des brûleurs, des emmisions…) ?
    et les assureurs ne réclament rien de précis ? Ils peuvent se contenter d'un simple courrier du plombier ?
    Merci de me répondre.
    soulis.baudouin@wanadoo.fr

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Vous pouvez vous référrer à la norme norme NFX 50-010 pour obtenir la liste des opérations et prestations pour l'entretien annuel d'une chaudière :

    1. Nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de la veilleuse, de l’extracteur si incorporé dans l’appareil,

    2. Vérification de(s) pompe(s) si incorporées dans la chaudière,

    3. Vérification et réglage des organes de régulation si incorporés dans l’appareil,

    4. Vérification des dispositifs de sécurité de l’appareil,

    5. Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement,

    6. Dans le cas d’une chaudière raccordée à une VMC :
    • vérification fonctionnelle de la sécurité individuelle équipant ladite chaudière
    • nettoyage du conduit de raccordement
    • vérification des débits de gaz et réglage éventuel, si cette procédure est bien prévue par le fabricant

    7. Pour les chaudières avec ballon à accumulation, vérification des anodes ainsi que des accessoires fournis par le constructeur et suivant les prescriptions de celui-ci

    8. Pour une chaudière équipée de brûleurs à air soufflé
    • mesure de la température des fumées
    • mesure de la teneur en dioxyde de carbone (CO2) ou en oxygène (O2) dans les fumées

    9. Pour une chaudière à circuit de combustion non étanche (type B)
    • mesure, une fois les opérations de réglage et d’entretien de l’appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO) dans l'ambiance et à proximité de l'appareil en fonctionnement conformément à la méthode indiquée dans l’annexe informative B
    • vérification que la teneur en monoxyde de carbone mesurée est inférieure à 50 ppm.

    10. La main d’œuvre nécessaire au remplacement des pièces défectueuses,

    11. La fourniture des joints des raccords mécaniques dont le changement est rendu nécessaire du fait des opérations d’entretien, à l’exclusion des autres pièces,

    12. La vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement de l’appareil.

    RépondreSupprimer
  3. bonjour,
    l'entretien est-il annuel ou doit on le refaire si l'on vient d'emménager sachant que l'ancien locataire l'a fait en avril 2012 et j'ai emménagé en mai 2012, dois je le refaire ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Si vous êtes en possession de la dernière attestation d'entretien, ce n'est pas la peine (hormis si une autre clause vous y oblige par ailleurs dans un autre document).

    Maintenant, vous pouvez aussi vouloir vous rassurer que tout est en ordre avec votre installation en faisant faire un nouvel entretien par une entreprise sérieuse et agréée officiellement de la marque de votre chaudière.

    Bien cordialement,
    L'équipe ELYOTHERM

    RépondreSupprimer

Pour publier votre commentaire :

1 - Ecrivez votre texte dans la zone de saisie
2 - Identifiez vous dans la liste déroulante [ Commentaire : ] avec l'un des comptes proposés, ou saisissez votre nom ou pseudo par l'option [ Nom/URL ]
3 - Sélectionnez l'option [ M'informer ] pour être avisé en cas de réponse
4 - Cliquer enfin sur [ Publier ] pour poster votre commentaire

Si le message n'est pas correct ou concerne du spam publicitaire, il sera retiré.

Nous vous remercions vivement pour votre participation.
L'équipe ELYOTHERM