28 avril 2009

Stations-service : limiter les émissions de COV

Lors du ravitaillement en carburant des voitures dans les stations-service, des vapeurs d'essence nocives se dégagent, des vapeurs d'essence qui contiennent un mélange d'hydrocarbures notamment du benzène, pour lequel il n'existe pas pour l'instant de seuil de sécurité connu. Ces composés organiques volatils (COV) réagissent également dans l'atmosphère pour former de l'ozone au sol, un polluant atmosphérique néfaste pour l’environnement et la santé humaine.

Ainsi, les Etats membres de l'Union européenne sont parvenus à un compromis avec les députés européens et ont voté le projet de directive visant à limiter les émissions de vapeurs nocives des stations-service, en garantissant l'extension du captage et du recyclage des lors du ravitaillement, en capturant au moins 85 % des vapeurs et les renvoyant dans les réservoirs des stations-service.

Les pompes à essence seront ainsi progressivement équipées d’un dispositif permettant cette capture, qui deviendra obligatoire dans toute l’UE à compter du 1er janvier 2012 pour les grandes stations-service en construction ou ayant subi des travaux de rénovation. Au plus tard au 31 décembre 2018, toutes les stations devront en être équipées. Seules les petites stations n’approvisionnant que quelques voitures par jour feront exception.

A ce jour, seule la moitié des stations-service de l'UE sont équipées de ce système.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...