7 mars 2015

Production / Distribution ECS - Les règles principales

Les règles principales pour la production / distribution ECS

Lorsque l'on réalise une installation d'eau chaude sanitaire (ECS), il convient d'observer des règles importantes lors de sa mise en œuvre, notamment en se référant à l'arrêté du 30 novembre 2005, et ce notamment pour éviter les risques de brûlures et de légionellose.


Ainsi suivant la pièce qui reçoit l'eau chaude sanitaire, la distance de distribution, ou le mode de production (stockage) de l'ECS, les règles suivantes s'appliquent :
  • Dans les pièces destinées à la toilette, la température maximale de l'ECS est fixée à 50°C aux points de puisage.
  • Dans les autres pièces (que celles destinées à la toilette), la température de l'ECS est limitée à 60°C aux points de puisage.
  • Dans les cuisines et buanderie des établissements recevant du public, la température de l’eau distribuée pourra être portée au maximum à 90°C en certain points faisant alors l’objet d’une signalétique particulière.
  • Lorsque le volume entre le point de mise en distribution et le point de puisage le plus éloigné est supérieur à 3 litres, la température de l’eau doit être supérieure ou égale à 50°C en tout point du système de distribution (excepté les tubes finaux d’alimentation des points de puisage de volume inférieur ou égal à 3 litres).
  • Lorsque le volume total des équipements de stockage est supérieur ou égal à 400 litres, l’eau contenue (excepté les ballons de préchauffage) doit être en permanence à une température supérieure ou égale à 55°C à la sortie des équipements, ou, être portée à une température suffisante au moins une fois par 24h sous réserve du respect permanent des dispositions prévues précédemment.

ECS arrêté du 30 novembre 2005 / 1 ECS arrêté du 30 novembre 2005 / 2


Risque de brûlures


Ci-dessous un schéma indiquant le type de brûlures engendrées en fonction du temps d'exposition à de l'eau chaude suivant la température (étude réalisée chez l'homme). On peut constater que l'on subit déjà une brûlure superficielle de la peau seulement après quelques secondes d'exposition à de l'eau à + de 60°C. Or la moindre sensibilité des enfants à la brûlure ou la faible mobilité des personnes âgées, allonge le temps du réflexe nécessaire au retrait des membres exposés. D'où la limitation de la température d'eau chaude à 50°C dans les pièces destinées à la toilette : une brûlure ne peut alors intervenir qu'au bout d'une exposition de plus de 1min30, largement après la zone d’inconfort qui nous aura déjà fait retirer la peau de l'écoulement d'eau chaude.


Type brûlure avec eau chaude en fonction du temps et de la température



Risque de légionelle


Pour rappel, la légionelle est un micro-organisme bactérien responsable chez l’homme d’une pneumonie appelée maladie du légionnaire ou légionellose. La maladie doit son nom à une épidémie de pneumonie apparue chez des légionnaires participants à une convention de l'American Legion dans un hôtel de Philadelphie en 1976.

La bactérie se développe dans les réseaux d'eau douce naturels ou artificiels et dans un milieu organique favorable à leur développement (stations thermales, climatiseurs, piscine...). La légionellose se transmet par l’aspiration de gouttelettes d’eau contenant la bactérie, responsable aussi de la fièvre de Pontiac.

conditions de vie et de developpement de la bactérie légionelleLes facteurs de développement de la légionelle sont :
  • les bras morts des réseaux ECS,
  • les dépôts de tarte (d'où l'importance de traiter son eau si celle-ci est dure),
  • la corrosion des équipements,
  • la taille et le type d'installation ECS,
  • les caractéristiques physico-chimiques de l'eau.


Enfin, il faut savoir que c'est avec une eau chaude entre 35 et 42°C que le développement de la légionelle est maximal, et que sa destruction n'intervient qu'à partir de 60°C.


Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...