18 avril 2009

Les spams « pourrissent » nos boites mail et la planète !

Une étude de l'éditeur d'antivirus McAfee, reprise par l’AFP, révèle que 33 TWh sont consacrés chaque année à la création, à l'envoi, au traitement, au filtrage, au stockage et à la consultation des 62 milliards de courriers indésirables (en 2008) , soit l'équivalent de la consommation de 2,4 millions de foyer américains, avec des émissions de gaz à effet de serre équivalentes à celles produites par 3,1 millions de voitures consommant 7,5 millions de litre d'essence.

« Cette étude montre que le spam a un immense impact financier, personnel et environnemental sur les affaires et les individus », estime Jeff Green, directeur adjoint du développement de produit McAfee. Environ 80 % de l'énergie dépensée l'est par l'utilisateur, lors de la suppression du courrier indésirable et de la recherche de courriers légitimes parmi les résultats du filtrage effectué en amont par les fabricants d’anti-virus qui lui compte pour 16%.

Selon McAfee, si chaque boîte de réception était protégée correctement, les entreprises et les individus pourraient réduire de 75% (ou 25 TWh) par an l'énergie dépensée par les spams.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...