27 décembre 2008

Baisse du baril, plus dure sera la chute !

Nous vous parlions récemment des bienfaits de la hausse du prix de l’énergie (article) pour la promotion plus que nécessaire des énergies propres et renouvelables. Mais la chute brutale du prix du pétrole, certes un répit propice en cette période de crise pour le consommateur moyen, aura malheureusement comme conséquence de reporter l'utilisation des sources d'énergie alternatives dans la vie de tous les jours. Mais attention, le réveil risque d’être brutal…

A 40 dollars le baril de pétrole, les développements de substituts à ce dernier deviennent moins urgents pour tout le monde, et les pétroliers ont réduit radicalement leurs dépenses d'exploration et de production.

Mais la réduction des dépenses d'exploration laisse présager que l'offre sera donc insuffisante pour satisfaire la demande quand l'économie mondiale redémarrera. Le prix du pétrole risque alors de s’envoler et de rebondir à des niveaux très élevés.

Ainsi, malgré l’alléchante et spectaculaire baisse du baril de pétrole, ne succombez pas à ses appels, ne remettez pas en cause votre changement de comportement vis-à-vis des énergies fossiles ! Ceux qui auront misés dès à présent sur les énergies alternatives comme le solaire s’en sortiront toujours beaucoup mieux…



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...