10 mai 2014

Utiliser le gaz naturel en toute sécurité - Guide pratique

Le gaz naturel est une énergie confortable et sure. Cependant, quelques règles simples de sécurité doivent être respectées. Ainsi, il est important de connaître son installation gaz intérieure, de la faire entretenir par des professionnels qualifiés, et de respecter certaines consignes et règles de sécurité élémentaires.


Votre installation intérieure gaz commence après votre compteur gaz (aujourd'hui très souvent installé en limite de propriété dans un coffret gaz ou plus communément appelé logette gaz) et va jusqu'à la flamme de vos appareils. Elle comprend :
  • la tuyauterie fixe ou souple
  • les robinets et organes de coupure
  • les ventilations réglementaires
  • les appareils (chaudière, chauffe-bain, cuisinière gaz …)
  • les éléments de raccordement des appareils gaz
  • les systèmes d’évacuation des gaz brûlés

Il faut tout d'abord apprendre à connaître son installation gaz en repérant où se trouve le robinet d’arrivée générale du gaz de votre logement situé généralement juste avant le compteur de gaz. En cas d’incident ou d’absence prolongée, ce robinet doit être accessible pour couper rapidement l’arrivée du gaz. En logement collectif, les compteurs sont souvent regroupés sur le palier. Avant d’ouvrir à nouveau le robinet gaz général, il faut vérifier que tous les appareils sont bien fermés pour éviter toute fuite de gaz.

Si une arrivée de gaz n’est raccordée à aucun appareil, il faut veiller à l’obturer avec un bouchon spécifique. Il n’y aura ainsi aucun risque de fuite de gaz en cas d’ouverture accidentelle du robinet d’alimentation par exemple par un enfant.


Votre responsabilité de propriétaire ou de locataire

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous êtes responsable de votre installation. Son entretien en assure l’utilisation en toute sérénité et sécurité car un mauvais entretien d’une installation au gaz naturel peut provoquer une intoxication au monoxyde de carbone.

Propriétaire :
Vous êtes responsable du bon état de fonctionnement de l’installation et des appareils fixes.

Propriétaire bailleur du logement :
Vous êtes responsable de la réalisation ainsi que du maintien en bon état général de l'installation et des appareils fixes, que le logement soit loué ou pas. Vous devez vous assurer que l’installation de gaz, les appareils, tels que la chaudière et le chauffe-eau, les conduits de cheminée, et les aérations du logement en location sont bien entretenus. En cas de mauvais fonctionnement ou de vétusté, vous devez en assurer le remplacement. 

Utilisateur occupant le logement (locataire ou propriétaire) :
Vous êtes responsable :
  • de l’entretien des appareils gaz mis à disposition, de leur raccordement à la tuyauterie fixe, de leur conduit de fumées (le conduit de la cheminée de votre chaudière doit être nettoyé régulièrement et vérifié au moins une fois par an),
  • de l'entretien et du bon état de  fonctionnement de l'ensemble de l'installation,
  • du bon état de fonctionnement et du bon raccordement à la tuyauterie fixe de tout appareil (y compris ses éléments de raccordement) que vous installez vous-même ou faites installer,
  • de tous les travaux gaz que vous faites réaliser.

Vérification et entretien de votre installation gaz

Pour faire vérifier et entretenir son installation gaz, obligation légale, il est nécessaire de faire appel à un professionnel qualifié. Lui seul pourra vous garantir une expertise technique et le respect de la réglementation. Il est habilité à nettoyer, vérifier les organes de sécurité, et remplacer les pièces défectueuses. Il vous délivrera un certificat d’entretien vous permettant aussi d’être couvert par votre assurance habitation en cas de sinistre. Vous avez aussi la possibilité de souscrire un contrat d’entretien annuel avec un professionnel qui inclut la vérification annuelle ainsi que le dépannage en cours d’année de votre appareil au gaz (ex. chaudière).

Obligatoire, l’entretien annuel permet aussi :
  • d’optimiser le fonctionnement de votre chaudière,
  • d’économiser de 5 à 15% de votre consommation de gaz,
  • de prolonger sa durée de vie en détectant précocement les dysfonctionnements,
  • de réduire de moitié les pannes,
  • de garantir la conformité de votre installation aux normes en vigueur,
  • de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Plus d'information sur les opérations d'entretien d'une chaudière gaz

En plus de l’entretien des chauffe-eau/chauffe-bain gaz, chaudière gaz, il faut aussi nettoyer régulièrement les brûleurs de la gazinière qui peuvent s’éteindre si les orifices sont encrassés. Une flamme bleue doit être visible dans chaque orifice du brûleur (le dessous d’une casserole noircie ou une flamme orange est le signe d’une flamme mal réglée). Il faut opter pour une gazinière disposant d’une sécurité de flamme sur les brûleurs : en cas d’extinction accidentelle du brûleur (débordement d’une casserole, courant d’air …), elle coupe automatiquement l’arrivée du gaz. Enfin, il faut veiller à respecter les dates limites d’utilisation des tubes souples de raccordement de la cuisinière et contrôler régulièrement leur état (ne jamais nettoyer les tuyaux de raccordement à l’eau de javel). Ainsi, ceux-ci doivent être accessibles sur toute leur longueur et placés loin d’une source de chaleur tel un four ou un radiateur. Attention, la mention « à durée de vie illimité » pour les tuyaux de raccordement inox (ex. Gazinox, Vissogaz) ne signifie pas qu’ils ne doivent jamais être changés : il faut les remplacer immédiatement s’ils sont craquelés, écrasés ou défectueux.


La ventilation de votre logement

Toute pièce où se situe un appareil au gaz, (hors chaudière étanche utilisant une ventouse, c’est-à-dire prélevant l’air de combustion à l’extérieur et rejetant les produits de combustion là encore à l’extérieur) doit être ventilée en permanence selon des règles strictes. 

Une aération correcte assure une meilleure combustion et évite ainsi la création de monoxyde de carbone. Ce gaz inodore peut provoquer maux de tête, nausées, vertiges, voire perte de connaissance entraînant la mort. Il est ainsi impératif de disposer d’entrée et de sortir d’air propres et dégagées pour assurer une circulation permanente de l’air, en nombre et de section suffisante suivant les appareils au gaz présents dans la pièce.



Certificat de conformité gaz

En cas de travaux sur une installation gaz, il est impératif de s’adresser à un professionnel habilité gaz (PG - Professionnel Gaz) qui sera à même à la fin des travaux de vous délivrer un certificat de conformité certifiant que les travaux sont conformes à la législation et aux normes d’installation du gaz. Si vous réalisez vos travaux vous-même ou via un professionnel non PG, vous devez obligatoirement faire ensuite passer un organisme certificateur tel que Qualigaz. Si vous ne le faites pas, vous ne serez pas couvert en cas de sinistre et pénalement responsable.

Plusieurs certificats de conformité existent en fonction de la nature des travaux effectués. Les plus utilisés sont le « modèle 2 » dans le cas d’une première installation gaz ou en cas de modification de l’installation intérieur gaz, et le « modèle 4 » dans le cadre d’un remplacement de chaudière gaz avec la nouvelle chaudière positionnée dans l’emprise de l’ancienne. Le certificat de conformité est à conserver sans limite de temps et à transmettre avec les documents de l’habitation en cas de vente par exemple.



Que faire si ça sent le gaz ?

Dès que vous sentez l’odeur particulière du gaz naturel, il faut avoir les bons réflexes :

A faire :
  • ouvrir portes et fenêtres pour aérer la pièce où se trouve l’odeur de gaz,
  • éteindre cigarette ou bougie,
  • fermer le robinet de gaz général (avant compteur gaz),
  • sortir impérativement du logement et alerter ensuite les pompiers au 18,
  • attendez l’accord des secours pour regagner son logement.

A ne pas faire :

  • utiliser un appareil électrique pouvant produire une étincelle : ne pas appeler un ascenseur, ne pas allumer la lumière ou une lampe de poche, ne pas téléphoner même depuis un portable, ne pas utiliser une sonnette …
  • utiliser de flamme pour allumer une bougie, une cigarette, …
  • rester dans le logement.

Un service dépannage gaz est à votre disposition 7J/7 et 24h/24 (N°Vert : 0.800.47.33.33), et intervient gratuitement dans les plus brefs délais en cas de fuite ou d'odeur de gaz. Son numéro de téléphone figure aussi sur votre facture gaz.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...