26 mai 2014

Chaudière à condensation : faut-il traiter les condensats acides avec un neutraliseur ?


Une chaudière domestique de 26kW de puissance, fonctionnant 1.500 heures par an en phase condensation permanente va produire environ 5m3 de condensats, soit parfois entre 4 à 12L de condensats acides par jour : hors de question de mettre un simple sceau en dessous de sa chaudière ! Mais cette quantité reste faible comparée aux rejets quotidiens « basiques » d’un logement, à fort contenu de produits lessiviels qui vont largement compenser l’acidité des rejets de condensats.

L'acidité des condensats (pH) est effectivement assez forte : environ 3,5 avec une chaudière gaz condensation, et 2,5 pour une chaudière fioul condensation. Elle est issue du gaz carbonique de la combustion qui est emprisonné dans la vapeur d’eau lors de la condensation : il forme alors de l’acide carbonique.

La question qui revient souvent au sujet de ces condensats de chaudière concerne leur traitement en sortie de chaudière. Car malheureusement, on peut lire ici ou là tout est son contraire !

25 mai 2014

Loi « ALUR » : la sécurité électrique des logements renforcée

L’obligation d’évaluer les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et notamment des locataires se renforce avec la loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (dite loi « ALUR ») qui vient d’être validée en mars dernier.


Car les chiffres 2013 demeurent toujours aussi inquiétants :
  • le taux d’anomalies électriques constatées reste très élevé avec 60% des logements disposant d’une installation électrique de plus de 15 ans qui sont en insécurité électrique ;
  • la présence de matériels vétustes ou détériorés est constatée dans 47% des parties privatives (maisons ou appartements) et 83% des parties communes ;
  • 30% des incendies sont d’origine électrique (80.000 répertoriés en France) ;
  • 4.000 personnes sont victimes d’une électrisation grave.

Label « Flamme Verte » : renforcement des tests des appareils de chauffage au bois

Le label « Flamme Verte » a été lancé en 2000 par l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) et des fabricants d’appareils domestiques au bois (chaudière à granulés bois, insert, poêle, …).


Sa vocation est de promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants, dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes (la garantie que ces appareils respectent l’environnement en émettant très peu de particules fines), sur laquelle s'engagent les fabricants d'appareils signataires de la charte Flamme Verte. En fonction des résultats, les appareils se voient attribués une étiquette de performance énergétique et environnementale, symbolisée par des étoiles (de quatre à cinq étoiles).

Permo AQA Pura : filtre économique pour purifier l’eau du robinet

BWT Permo vient de lancer un nouveau produit, le filtre « AQA Pura » qui permet de purifier l’eau du robinet très simplement, et ce sans les contraintes et les risques des carafes filtrantes aux filtres onéreux.


Destiné à un usage domestique, le filtre « AQA Pura » est un moyen idéal pour optimiser la qualité de l’eau des machines à café, des distributeurs de boissons chaudes et froides et autres frigos américains, mais aussi et surtout du robinet d’eau froide dans votre cuisine ou de votre salle de bains. Car même la meilleure eau potable nécessite parfois d’être améliorée pour être agréable au goût.

Viessmann Vitocaldens 222-F : pompe à chaleur hybride pour la rénovation

Bientôt disponible en France, le générateur hybride Viessmann Vitocaldens 222-F, imaginé par le premier fabricant mono marque d'équipements de chauffage en Europe, est un appareil compact combinant une chaudière à condensation au gaz Vitodens 222-F de 19kW avec échangeur de chaleur Inox-radial et brûleur cylindrique MatriX modulant, une pompe à chaleur air-eau bi-bloc Vitocal 200-S (5, 8 ou 11kW) et un réservoir d'eau chaude de 130 litres optimisé.


Ce système hybride est une solution de rénovation idéale en remplacement d’une ancienne chaudière existante, tout en étant aussi adaptée également aux nouvelles constructions.

15 mai 2014

Pompe à Chaleur : comment bien la dimensionner, la choisir et en améliorer ses performances ?

Une « Pompe à Chaleur » ou encore « PAC », est une installation qui permet d’extraire à l'aide de capteurs des calories dans un milieu extérieur (air, sol, eau) appelé « source froide » et de les transférer à l’intérieur d’un bâtiment par l’intermédiaire d’un échangeur/émetteur de chaleur (ventilo-convecteur, plancher chauffant, radiateur) appelé « source chaude ». Le transfert de chaleur s’effectue au travers d’un fluide frigorigène en circuit fermé. C’est le même principe que votre réfrigérateur mais en sens inverse !


Pompe à Chaleur - schéma de principe

Le rapport entre l’énergie consommée (par le compresseur) et l’énergie thermique fournie par la PAC est appelé le « Coefficient de Performance » (ou COP). Si le compresseur, fonctionnant avec de l’électricité, consomme 1 kWh électrique, et que le système restitue 4 kWh thermiques (chaleur) dans un bâtiment, alors le COP est de 4.

COP = kWh thermique / kWh électrique consommé

Comment obtenir un COP moyen saisonnier le plus élevé possible pour son installation ?


11 mai 2014

Les normes pour la pose d'une canalisation gaz enterrée

Lorsque l’on souhaite raccorder son habitation au gaz naturel, par exemple pour remplacer son ancienne chaudière fioul par une chaudière gaz, il est souvent nécessaire de faire poser une canalisation gaz enterrée dans une tranchée entre la logette GrDF en limite de propriété (où se situe le compteur gaz) et la pénétration dans le bâtiment pour rejoindre la chaudière.


Pour réaliser la pose de cette tuyauterie gaz enterrée dans une tranchée, il est alors indispensable de vérifier que les contraintes techniques et réglementaires sont respectées et de vous adresser de préférence à un Professionnel Gaz (PG). Si vous réalisez vous même la tranchée, nous vous proposons un article comportant les normes gaz en la matière.



10 mai 2014

Utiliser le gaz naturel en toute sécurité - Guide pratique

Le gaz naturel est une énergie confortable et sure. Cependant, quelques règles simples de sécurité doivent être respectées. Ainsi, il est important de connaître son installation gaz intérieure, de la faire entretenir par des professionnels qualifiés, et de respecter certaines consignes et règles de sécurité élémentaires.


Votre installation intérieure gaz commence après votre compteur gaz (aujourd'hui très souvent installé en limite de propriété dans un coffret gaz ou plus communément appelé logette gaz) et va jusqu'à la flamme de vos appareils. Elle comprend :
  • la tuyauterie fixe ou souple
  • les robinets et organes de coupure
  • les ventilations réglementaires
  • les appareils (chaudière, chauffe-bain, cuisinière gaz …)
  • les éléments de raccordement des appareils gaz
  • les systèmes d’évacuation des gaz brûlés

Dubourgel DFX PureSafe : le premier robinet WC à détecteur de fuite

Après plusieurs années et en fonction de la qualité de votre eau (calcaire), le joint de fermeture de la soupape du WC peut se détériorer, entraînant une fuite d’eau insidieuse mais souvent significative. Une fuite d’eau sur un WC peut représenter une perte de 45 à 350m3 d’eau par an, soit un surcoût pouvant avoisiner les 1.000€ et un gaspillage d'une ressource précieuse pour notre environnement ! On estime par exemple qu'un WC sur 3 fuit en région parisienne. Or il est assez difficile de se rendre compte que son WC fuit légèrement.


Dubourgel a développé le premier robinet flotteur pour WC qui apporte une réponse fiable à cette problématique économique et écologique. Le robinet « DFX PureSafe » a la capacité de détecter une fuite d'eau de soupape grâce à sa technologie brevetée entièrement hydraulique, assurant une véritable protection contre les pertes d’eau couteuses pour les propriétaires de logements ou les collectivités. Le robinet DFX a obtenu la médaille d'or du concours de l'innovation BATIMAT 2013.