20 avril 2014

Risycor : la surveillance de l'état de corrosion d'un circuit de chauffage

Risycor présente un capteur de corrosion intéressant. Ce petit appareil de sondage breveté permet de surveiller en toute fiabilité et en continu la durabilité de votre installation de chauffage en vous avertissant en temps utile de la corrosion (ou de la formation de rouille) du circuit de chauffage.


Par conséquent, il permet de détecter le niveau de corrosion de l'installation et de prévenir des effets particulièrement dommageables qui peuvent être occasionnés par la corrosion, comme la défaillance d’une chaudière ou d’une pompe, le blocage d’une ou plusieurs vannes, l’apparition de fuites et de bouchons en raison d’une eau de mauvaise qualité, et la nécessité de traiter ou de nettoyer l'installation (désembouage).


La corrosion à l'intérieure d'un circuit de chauffage est un phénomène complexe influencé par de multiples facteurs. Des expériences révèlent toutefois que la présence d'oxygène dans l'eau d'une installation est la principale cause de corrosion uniforme au sein d'une installation. Les principales causes de présence d'oxygène dans l'eau d'une installation sont :
  • pénétration d'oxygène par les zones en dépression d'une installation, due à un maintien inadéquat de la pression (système d'expansion),
  • pénétration d'oxygène par diffusion à travers des matériaux perméables à l'oxygène (tuyaux de chauffage, flexibles, membranes de vases d'expansion, etc.),
  • présence d'oxygène par le biais de l'eau d'appoint en raison de remplissages inadaptés (~10mg/l),
  • présence d'oxygène dans l'air résiduel due à une purge insuffisante de l'installation lors du premier remplissage,
  • présence d'oxygène dans l'eau (~10mg/l) lors du remplissage initial,
  • installations ouvertes.

Le capteur Risycor se compose de deux éléments : une sonde et un enregistreur de données. La sonde est immergée dans le flux de la canalisation, et possède, à son extrémité, une pastille métallique dont l’oxydation est représentative de la corrosion uniforme dans le circuit. Le capteur mesure en permanence la quantité résiduelle du matériau constituant la pastille. Quand elle a disparu, il faut remplacer la sonde. Le capteur s'installe de préférence sur la canalisation de retour du circuit de chauffage.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...