19 janvier 2014

Chaudière et chauffe-eau équipée d’étiquettes énergétiques en 2015

Maintes fois repoussée, la réglementation européenne relative aux exigences d’éco-conception des chaudières et chauffe-eau a été publiée et sera applicable dès le 26 septembre 2015 avec la publication de 2 textes.


Pour rappel, l’étiquette énergie permets aux consommateurs d’identifier l’efficacité énergétique d’un produit et d’évaluer dans quelle mesure il peut réduire les dépenses liées à l’énergie. Par réaction des consommateurs, préférant en général se tourner vers des produits moins énergivores, les équipements les moins performants se voient progressivement éliminer du marché.

Le 1er texte concerne la mise sur le marché ou la mise en service de systèmes de chauffage des locaux et des équipements de chauffage mixtes (chauffage et eau chaude sanitaire) d'une puissance inférieure à 400kW. Le 2nd texte concerne les chauffe-eau, qu'ils soient électriques à accumulation, électriques instantanées, thermodynamique, solaire, d'une puissance inférieure à 400kW et les ballons d'eau chaude d'un volume inférieur à 2.000 litres. Ceci permettra au consommateur d'éffectuer un choix avisé lors d'un achat en prenant connaissance de la capacité réelle du chauffe-eau à fournir la quantité d'eau chaude sanitaire adaptées à ses besoins, mais également l’efficacité énergétique du produit (aujourd'hui, seul le coefficient V40 pour les produits certifiés permet de se faire une idée).

L'échelle d'efficacité énergétique comportera 7 classes, la meilleure classe étant limité à A dans un premier temps. Ensuite, la classification des produits ira jusqu’à A+++, avec une valorisation des produits utilisant une source d’énergie renouvelable (ex. chauffe-eau solaire, ballon thermodynamique), et la suppression de la classe G. Ainsi, les systèmes solaires seront notamment les seuls à posséder une étiquette énergie A+++ dès 2015. Ensuite, les exigences seront progressivement revues à la hausse à partir du 26 septembre 2017 permettant d’éliminer progressivement les anciens produits.




C’est ainsi que nous pouvons espérer sur le marché du chauffe-eau et de la chaudière une économie annuelle d'énergie d'environ 56 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) et une réduction des émissions annuelles d'oxydes d'azote d'environ 400 kilotonnes d'équivalent SOx d'ici à 2020.

Consulter les textes :





Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...