22 octobre 2011

Le boom des chaudière à condensation : Capital sur M6

Dans le cadre de l'émission Capital diffusée sur la chaine de télé M6 ce dimanche 23 octobre 2011 à 20h45, dont le thème sera "l'équipement de la maison", un reportage spécifique sur les chaudières à condensation :

"Chasse au gaspi, le boum des chaudières à condensation" : C’est l’un des équipements les plus prisés par les Français en ce moment : la chaudière à condensation. Et pour cause, ce moyen de chauffage affiche une promesse d’économie d’énergie de 30% ! De quoi convaincre de nombreux réticents puisque les dépenses de chauffage et d’éclairage représentent près de 45% des dépenses des ménages. Du coup, tous les grands fabricants se livrent une incroyable bataille pour conquérir de nouveau marché. Qualité, prix, économies… toutes les chaudières à condensation se valent-elles ? Comment sont fabriqués ces nouveaux moyens de chauffage écolo ? Qui surfe sur la tendance des économies d’énergie ?

En outre, la société Viessmann, en tant que leader et pionnier (+ de 15 ans de recul) de la chaudière à condensation en Europe, fera l'objet d'un focus particulier réalisé dans ses usines d'Allendorf en Allemagne.

En complément d'information, vous trouverez ci-dessous un lien avec l'annonce de cette émission, relevé sur le site internet de M6.

http://www.m6.fr/emission-capital/23-10-2011-maison_deco_je_m_equipe_ecolo-30715912.html

Mise à Jour du 08.11.2011
Les artisans et professionnels du chauffage ont fortement réagi par communiqué à la diffusion de ce reportage évoquant la "prétendue efficacité des chaudières à condensation". Ce reportage très approximatif discrédite les fabricants de chaudières et les installateurs, faisant différents amalgames, sans jamais donner aux professionnels la possibilité de répondre à la théorie avancée en voix off. Il accuse notamment les installateurs d'être soudoyés par les fabricants pour vendre davantage de chaudières à condensation, plus chères et pas forcément plus efficaces… Scandalisé, Maurice Di Giusto, président des plombiers-chauffagistes de la CAPEB (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), attire l’attention des auteurs sur les répercussions économiques dramatiques d’un tel raccourci. "Venez nous filmer quand on travaille le samedi et le dimanche, que l’on rentre le soir à 22 heures ou que l’on gère les problèmes sociaux ne nos salariés, car c’est aussi la réalité de nos entreprises", leur demande-t-il. Même si quelques "éco-délinquants" sévissent et entrainent des contres-références sur le marché, il ne faut pas généraliser. En effet quid des millions de clients qui aujourd'hui consomment moins d'énergie, rejettent moins de CO2, et bénéficient aujourd'hui d'un confort durable après le changement de leur vieille chaudière.Le syndicat des entreprises de maintenance, le Synasav, a préféré quant à lui ne pas commenter n’étant pas dans l’installation mais dans la maintenance


Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...


Publication de commentaires :
Tout message inapproprié (non courtois, injurieux, contenant du spam publicitaire ...) sera retiré.
Pour rentrer en contact avec nous, utilisez uniquement notre mail et non via les commentaires.
Nous vous remercions par avance pour votre participation.