10 septembre 2009

UFC-Que choisir dénonce la pollution de l’air intérieur

bonne ventilation logement polution air interieurLa pollution de l'air intérieur de nos logements présente des risques important en termes de santé publique : « L’air intérieur est cinq à dix fois plus pollué que l’air extérieur, c’est un fait maintenant connu. Pourtant, ni les pouvoirs publics ni les professionnels ne tentent de réduire cette pollution », regrette Alain Bazot, président d’UFC-Que choisir.

L’association monte alors une nouvelle fois au créneau, devant le trop peu d'empressement des pouvoirs publics et des professionnels pour réduire cette pollution, après nous avoir déjà alerté sur les désodorisants d'intérieur, les peintures, les nettoyants, …, pour dénoncer l'impact des moquettes sur la qualité de l'air intérieur.

Les émissions de polluants volatils (Composés Organiques Volatils - COV) rejetées par ces revêtements de sol peuvent engendrer lors d’une exposition à long terme des pathologies assez graves (pathologies irritatives, immunotoxiques, neurotoxiques, cancérogènes et reprotoxiques).

L’enquête d’UFC Que choisir montre que sur les huit moquettes encollées qu’ils ont testées, cinq restituent du formaldéhyde, du toluène et des éthers de glycol. Le maximum d’émission de composés organiques volatils (COV) relevé à 28 jours est de 3200μg/m3, soit une valeur très supérieure au seuil de confort de 200μg/m3.

Sachant que nous passons 70 à 90% de notre temps dans des habitations, des bureaux, à l’école, voire dans les transports, l'UFC-Que Choisir demande l’interdiction dans les produits de consommation, de décoration et de construction, de toutes les substances reconnues comme dangereuses. L’association demande aussi que des tests d’émission réalisés par les professionnels, avec un étiquetage précis sur la composition et les substances émises par les produits, soient rendus obligatoires afin de permettre aux consommateurs de sélectionner les produits les moins nocifs.

Enfin, l’association de défense des consommateurs réclame une incitation (crédit d’impôt) pour les particuliers à l’installation d’une ventilation efficace (double flux), afin de favoriser le renouvellement de l’air dans les logements.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...