12 juillet 2009

Electricité : EDF réclame 20 % d’augmentation sur 3 ans !

edf hausse tarifs electricite 2009Le géant de l’énergie EDF s’apprête à augmenter le prix de l’électricité, une nouvelle qui fait grincer des dents compte tenu de la conjoncture économique actuelle. Pourtant, pour Pierre Gadonneix, le Président du groupe, ceci est incontournable : « Pour cesser de nous endetter, il faudrait une hausse de 20% des tarifs ». L’endettement de son groupe est évalué à près de 25 milliards d’euros.

Ainsi, il met la pression sur l’état et l’opinion publique : « si nos tarifs n’augmentent pas, l’an prochain EDF réduit ses investissements ». Pour lui, le prix de l’électricité en France n’a pas suivi l’inflation depuis 25 ans, sinon « il serait 40% plus cher ». Selon UFC-Que choisir, une augmentation du prix de l’électricité de 20% sur 3 ans représenterai un surcoût mensuel de 12 euros par ménage.

La communication de Pierre Gadonneix semble être passée auprès du gouvernement puisque la Ministre de l’Economie Christine Lagarde annonce qu’il faut « envisager des hausses tarifaires ». Le ministère de l’écologie quant à lui veut désamorcer la situation en rappelant que les tarifs français sont de 15 à 30% inférieurs à ceux de nos voisins. Il annonce aussi qu’aucune décision n’a été prise pour une augmentation du prix de l’électricité en 2009.

Personne ne remet en cause la situation financière dans laquelle se trouve aujourd’hui le groupe EDF. Par contre la stratégie qui l’a conduit à ce point de non retour est fortement critiquée. Il est notamment reproché à EDF d’avoir mis tous ses œufs dans le même panier, à savoir le nucléaire. Car même avec l'emprunt obligataire a rencontré un succès inespéré (3,2 milliards d'euros ont été récoltés auprès de 250.000 particuliers et 20.000 salariés d'EDF, soit trois fois plus que ce qui était initialement espéré), EDF prévoit cette année un investissement record de 7,5 milliards d’euros en France, soit 2,5 milliards de plus qu’en 2008 et 4 milliards de plus qu’en 2007.

Le nucléaire, qui a fait nos beaux jours, est en train de petit à petit nous couter de plus en plus cher : Mise en chantier 2 réacteurs EPR notamment pour faire face à la demande, pour un coût de 4 à 4,5 milliards d’euros chacun. Un parc nucléaire vieillissant de 58 tranches dont la durée d’exploitation vient d’être portée à 40 ans par l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire), alors qu’initialement était prévu une durée de 20 à 30 ans, pour un coût par tranche d’environ 400 millions d’euros. Gestion des déchets radioactifs de plus en plus couteux et problématique. Démantèlement des Réacteurs à Eau Pressurisée (REP).

Autant d’investissements que les clients d’EDF doivent soit se préparer à financer, soit en limiter l’impact sur leur facture énergétique en privilégiant la sobriété énergétique dans l’habitat neuf et ancien par notamment l’installation de systèmes de chauffage utilisant des énergies renouvelables et propres…



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...