27 juillet 2009

Ralentissement du marché des Pompes à Chaleur

pompe a chaleur ralentissement du marche en 2009L’Association Française pour les Pompes à Chaleur (AFPAC), qui assure la promotion du développement des pompes à chaleur (PAC) en France, vient de publier les derniers chiffres du marché. Les indicateurs montrent clairement, malgré que la dynamique d’installation soit toujours là, une inflexion dans sa progression, tout en restant en tête en Europe.

Le crédit d’impôt qui est passé début 2009 à 40% n’est certainement pas pour rien dans ce ralentissement, qui risque d’ailleurs de se poursuivre, le taux tombant à 25% début 2010.

Les particuliers s'intéressent aussi de plus en plus à des modes de chauffage propres comme le solaire ou les chaudières à granulés bois, tout aussi économiques que les PAC, qui pour rappel, captent les calories présentes à l'extérieur dans l'air, l'eau ou le sol pour les restituer à l'intérieur du bâtiment à travers l'air ou l'eau grâce à un fluide caloporteur.

Enfin, les récentes annonces d’EDF concernant les futures (et fortes) augmentations de l’électricité ne sont pas non plus pour rassurer les particuliers à s’équiper d’un système de chauffage fonctionnant à l’électricité.

Le marché était d'environ 1500 réalisations par an avant 1997, pour atteindre un total d'environ 17.300 PAC en 2004 (hors systèmes air/air). Avec le crédit d'impôt mis en place en 2005 (40%), puis 2006 (50%), la progression s’est encore accentuée. L'AFPAC dénombrait ainsi en 2006 la commercialisation de 53.500 PAC géothermiques et air/eau (plus des milliers d'installations de chauffage à base de PAC de type air/air).

En 2007, les installations de PAC se montaient à 69600, et plus de 150000 en 2008 (+119% !).

Mais au cours des 4 premiers mois de l'année 2009, on recense l'installation de (seulement) 45655 pompes à chaleur, dont 4412 géothermiques et 41243 aérothermiques.

La France est le deuxième marché européen de la pompe a chaleur derrière la Suède (en nombre de matériel).


Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...