20 juin 2009

Recyclage : les téléphones mobiles bientôt consignés ?

consigne usine de recyclage de telephones portables mobilesEn France, on dénombre aujourd’hui plus de 58 millions de consommateurs en matière de téléphone portable. 40% des Français ont changé de téléphone portable au cours de l’année (Les français changent de portables en moyenne tous les 18 mois). La question du recyclage des ces produits est donc importante.

Le constat est en effet assez négatif : seuls 3% de ces appareils sont passés par la case recyclage. Les 37% restants sont donc portés disparus : au « musée » dans votre placard ou pire dans la poubelle : la fabrication d’un portable nécessite pourtant de 500 à 1000 composants électroniques, à bases de minerais précieux aux ressources épuisables (or, cuivre, argent…), et leurs batteries sont très toxiques pour l’environnement et notre santé.

Le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et l’Aménagement du Territoire (Meeddat) vient donc de suggérer aux opérateurs de téléphonie mobile la proposition d’un prélèvement de 2 à 5 euros lors de l’achat d’un téléphone portable qui serait restitué quand le client ramènera son vieux portable. L’idée de cette consigne transformerait tous les points de vente des opérateurs et des enseignes en centre de récupération de téléphones usagés, ce qui n’est pas forcément du goût des commerciaux de ces entreprises.

Car les opérateurs lancent eux aussi depuis longtemps des campagnes pour inciter leurs clients à faire recycler leurs téléphones portables : NOKIA reverse 5 euros au WWF pour chaque GSM récupérés, Orange rachète des vieux modèles entre 30 et 70 euros pour les revendre ensuite sur le marché de l’occasion de pays émergents, SFR reverse les bénéfices réalisés sur le recyclage de chaque téléphone à La Voix de l’enfant et à l’association Fondaterra,… Orange aurait récupéré 170.000 exemplaires de téléphone portable en 2008, SFR et Bouygues 160.000 chacun.

Jean-Louis Borloo a indiqué que « Rien n’est encore tranché pour l’instant ».



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...