21 juin 2009

La climatisation solaire : le rafraichissement sans pollution !

climatisation solaire capteur sous vide a tubesPour beaucoup, climatiser est synonyme de pollution. C’est effectivement le cas lorsqu’on climatise à l’aide d’appareils fonctionnant sur l’énergie électrique : la climatisation accroît la consommation énergétique de quelques 500kWh (10% sur sa facture en plus). Et les fluides frigorigènes à base de HFC utilisés sur les petits climatiseurs ont un pouvoir de réchauffement 1300 fois plus élevé que celui du CO2. Alors, pourquoi ne pas remplacer les systèmes de climatisation actuels très énergivores par une climatisation « verte ».

Ainsi savez-vous qu’il est possible de produire du froid avec de l'énergie solaire. Ce n'est pas une idée récente, mais la climatisation solaire est une technologie d'avenir en plein essor. La climatisation solaire s'obtient en chauffant une solution d'eau et de bromure de lithium, puis qui produit du froid en s’évaporant à l'aide d'une machine à absorption. De plus, réversible, le système grâce à ses capteurs solaires sous vide posés en toiture peut aussi produire de la chaleur gratuitement en hiver.

La climatisation solaire permet alors de consommer 20 fois moins d'électricité qu'un système de climatisation traditionnel. De plus l’installation est silencieuse et sa durée de vie est nettement supérieure : 25 ans contre 10 ou 15 ans pour un système classique. De plus, aucune pollution avec la climatisation solaire puisqu'elle utilise un fluide frigorigène inoffensif pour l'environnement.

Malheureusement, la climatisation solaire se révèle être aujourd’hui 3 fois plus chère qu'un système traditionnel. On peut espérer un retour sur investissement au bout de 8 ans mais la surface de capteurs doit être égale au tiers de la surface à rafraîchir ce qui réserve ce système pour des bâtiments professionnels, des entreprises, des locaux ou machine ne fonctionnant que le jour, et rarement pour des maisons individuelles. La production frigorifique dépendant des apports solaires, le système ne fonctionne qu'en journée bien qu’il soit cependant possible de stocker de la chaleur en journée dans des ballons tampons afin d'utiliser le système pendant les périodes non ensoleillées.

De tels installations ne pas très nombreuses aujourd’hui : quelques centaines de système produits en 2009 (principalement en Europe, une dizaine en France). Mais la climatisation solaire a de plus en plus les yeux braqués sur elle et devrait continuer à se développer au fil des améliorations techniques.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...