31 mai 2009

Wind-it transforme les pylônes électriques en éoliennes

Le projet « Wind-it » consiste à utiliser les pylônes électriques comme support pour les éoliennes. Autant dire que le potentiel est énorme, car l’avantage est double: les supports sont déjà présents à travers de nombreux territoires et ils servent déjà à transporter de l’électricité. Ce concept pourrait donc développer l’énergie éolienne sans à nouveau défigurer le paysage par de nouveaux pylônes.

Malgré que l’idée n’ait pas encore séduite l’hexagone, le concept « Wind-it », imaginé par les Français Nicola Delon, Julien Choppin et Raphaël Menard, vient néanmoins de se voir décerner récemment le premier prix du concours « Metropolis Next Generation Design Competition », une récompense remise par la revue américaine « Metropolis ».

« Wind-it » s’appuie sur la technologie des aérogénérateurs de type Darrieus. Ces éoliennes sont composées de deux ou trois pales fixées sur un axe vertical qui tournent comme un tourniquet. Elles n’ont pas besoins d’être orientées face au vent pour obtenir un rendement comparable à des éoliennes à axe horizontal. Enfin, elles sont moins bruyantes car elles ne génèrent pas d’effet de sifflement à l’extrémité des pâles.

La France compte plus de 500.000 pylônes de moyenne et haute tension. Or en équiper seulement un tiers permettrait d’économiser l’équivalent de deux réacteurs nucléaires, en limitant fortement les habituelles polémiques sur l’implantation de champs d’éoliennes sur notre territoire.

Le projet prévoit deux stratégies de développement : l’adaptation des petits piliers existants avec des éoliennes de 1 à 10kW, et des éoliennes de 20 à 100kW pour les plus gros pylônes. Pour les nouvelles lignes électrique, un nouveau pylône intégrant plusieurs unités de production (de 100kW à 1MW de puissance pourrait être aussi proposé. Il ne reste plus désormais qu’à « Wind-it » de trouver des soutiens financier et industriel afin de poursuivre l’aventure.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...