8 mai 2009

Aucun contrôle sur la pollution maritime !

Lorsqu’on évoque les émissions de CO2, de gaz à effet de serre et autres pollutions nuisibles pour l’environnement et pour les êtres vivants, on pense tout de suite aux voitures, aux avions, mais moins à l’industrie maritime. Or selon des scientifiques, les cargos émettraient l’équivalent de la moitié du trafic automobile mondial en termes de gaz à effet de serre (18 à 30% des émissions mondiale d’Oxyde de Nitrogène - NOx -, et de 3,5 à 4% des émissions à effet de serre), sachant qu’il y a environ 750 millions de voitures en circulation dans le monde. Or il n’y a qu’environ 90.000 cargos dans le monde, certes qui sont supposés fonctionner en permanence 280 jours/an.

Le diesel utilisé par les cargos contient 2.000 fois plus de souffre que le diesel « classique » des voitures (pourtant déjà très polluant), et il n’existe aucun contrôle réglementaire des bateaux concernant les émissions de leur « gros » moteurs diesel. 70% de cette pollution se répand dans un rayon de 400km autour du cargo, et 85% de cette pollution se trouve dans l’hémisphère nord.

L’Agence américaine de protection de l’environnement estime qu’en contrôlant mieux le rejet des bateaux, ce sont près de 8.000 vies qui pourraient être sauvées chaque année, en améliorant la qualité de l’air près des zones portuaires et des littoraux.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...