26 avril 2009

Sensibiliser la population à la pollution de l'air intérieur

Nous passons en moyenne 14 heures par jour à notre domicile, dont l’air ambiant contient de nombreux polluants issus des revêtements (sols, murs, meubles), de l’humidité, des appareils de combustion, des produits ménagers ou de bricolage, du tabac, des bougies parfumées,… Cette pollution peut entrainer des effets très néfastes sur notre santé : allergies, irritations des voies respiratoires, intoxications…

Le ministère de la Santé et l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé (INPES) viennent de lancer une compagne de communication, notamment avec des spots publicitaires à la radio, ainsi qu’un guide et un site internet www.prevention-maison.fr, pour sensibiliser la population à la pollution de l'air intérieur des logements.

Le site et le guide alertent sur les produits chimiques pouvant être présents dans chaque pièce d'une habitation, et proposent aussi des conseils pratiques pour améliorer l’air : aérer au moins 10 minutes par jour, hiver comme été, et ventiler. Il est déconseillé de boucher les entrées d'air, grilles et bouches d'aération. Contrairement aux idées reçues ou à l’impression de gaspillage quand on laisse s’échapper de l’air chaud à l’extérieur, le fait d’aérer ou de faire installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) vous permettra de réaliser des économies, car une habitation bien ventilée, donc moins humide, demandera moins d’énergie pour être réchauffée en hiver, avec une sensation de confort supérieure.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...