14 janvier 2009

GAZ : Le scandale des scandales !

Alors que les installations de GDF Suez sont sous tension depuis plusieurs jours, confrontés conjointement à des consommations de gaz records (40% de plus que l’an dernier) et à la rupture des approvisionnements russes qui n’ont toujours pas repris (baisse de 15% de l’approvisionnement pour la France), Gérard Mestrallet, patron de GDF Suez, vient encore semer inquiétude et colère auprès des consommateurs de gaz. Il a en effet annoncé que GDF Suez ne baissera pas les prix du gaz avant avril prochain, malgré la chute spectaculaire des cours du baril de pétrole, qui devrait selon les associations se traduire par une réduction de 30 % du prix du gaz, malgré l’effet retard, le prix du gaz étant négocié environ 6 mois avant.

Les associations de consommateurs ne décolèrent pas : Pour UFC-Que Choisir, « C'est le scandale des scandales » ; pour l’association de consommateurs CLCV, « Ce sont les trois premiers mois de l'année que les Français brûlent pour se chauffer la moitié de leur consommation annuelle de gaz. Reporter une éventuelle baisse en avril préserve les recettes de GDF-Suez ».

A nouveau, nous ne pouvons que vous recommander de repenser dès aujourd’hui, malgré la crise que nous traversons, votre vision vis-à-vis des produits énergétiques fossiles, et commencer à vous tourner vers des nouvelles solutions en énergies renouvelables, sans forcément abandonner immédiatement et totalement votre installation actuelle. De nombreuses solutions combinées (énergie fossile + énergie renouvelable) existent avec un retour sur investissement rapide.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...