11 décembre 2008

De l'électricité dans les gaz d'échappement

Le Centre allemand de recherche aérospatial (DLR) et le constructeur automobile BMW souhaitent développer en commun un système produisant de l’électricité à partir de la récupération de la chaleur des pots d'échappement. Un générateur thermoélectrique (TEG) convertirait la chaleur perdue des gaz d'échappement en énergie électrique, alimentant ainsi l'électronique de bord et contribuant à la réduction des émissions de CO2. Un véhicule est déjà en test à Stuttgart testé et a déjà démontré qu’à une vitesse de 130 km/h, une puissance électrique de 200 W pouvait être générée, les concepteurs envisageant même un meilleur rendement très prochainement.

Le principe : une tension électrique apparaît entre deux points situés sur un conducteur électrique lorsqu'ils présentent des températures différentes. Ce phénomène physique est connu depuis 1821. La chaleur est ainsi extraite des gaz d'échappement par le TEG et conduite à travers un matériau thermoélectrique. Une partie du flux de chaleur est transformée en puissance électrique et le reste étant transmis à un autre circuit afin de réchauffer certains composants du véhicule.



Nous vous remercions pour votre visite !
N'oubliez pas de partager cet article sur les réseaux ...